Ouvrir le menu principal
Jean-Louis Brunaux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Louis Brunaux est un archéologue français né en 1953 spécialiste de la civilisation gauloise[1].

BiographieModifier

Jean-Louis Brunaux est chercheur au CNRS (Laboratoire d'archéologie de l'ENS). Il a dirigé de nombreuses fouilles sur les sites gaulois de Picardie, à Gournay-sur-Aronde, Saint-Maur, La Chaussée-Tirancourt et Montmartin.

Il a publié plusieurs monographies sur les résultats de ses recherches archéologiques et des ouvrages de synthèse.

TravauxModifier

Il tente de faire le point sur les religions gauloises à l'aide de découvertes archéologiques récentes[2]. Il soutient en particulier que la religion des druides ressemblait à une école philosophique « à la grecque », fortement influencée par celle de Pythagore[3]. Dans sa présentation des druides, il s'oppose de manière virulente aux travaux de Françoise Le Roux et de Christian-Joseph Guyonvarc'h, auteurs d'un ouvrage considéré de référence sur la question[4].

Il donne une origine « orientale » à la religion celtique. Cette religion, selon les découvertes archéologiques, aurait accordé « une place essentielle à l'âme » ce qu'il rapproche des religions perses et védiques comme avaient pu le faire les spécialistes de mythologie comparée parlant davantage de « parallélismes » que d'« origine » orientale. Il avance que les Celtes « semblent être parvenus en Europe en provenance d'Asie centrale »[5], rejoignant, faute d'éléments plus précis l'hypothèse kourgane, introduite par Marija Gimbutas en 1956.

Dans Les Celtes. Histoire d'un mythe, il s'interroge sur la réalité historique de la civilisation celtique avançant que celle-ci existait avant tout dans le regard des Grecs et des Romains, mais que les Celtes eux-mêmes n'auraient eu aucune conscience d'appartenir à une communauté particulière. Cette interprétation se situe à l'opposé des travaux de la plupart des spécialistes du monde celtique, qui comme Venceslas Kruta soulignent au contraire l'existence d'une civilisation spécifique, immédiatement identifiable par sa langue, les vestiges matériels qu'elle a laissés, les croyances et les mythes que les spécialistes de la mythologie comparée ont pu reconstituer[6].

OuvragesModifier

  • Les Gaulois, Sanctuaires et rites, Paris, Errance, 1986.
  • Boucliers et lances dépôts et trophées, avec A. Rapin, Errance, 1988.
  • Guerre et armement chez les gaulois, avec Bernard Lambot, Errance, 1988.
  • (en) The Celtic Gauls : Gods, Rites and Sanctuaries, Seaby, , 154 p. (ISBN 978-1-85264-009-5).
  • Les religions gauloises : rituels celtiques de la Gaule indépendante, Paris, Errance, , 216 p. (ISBN 2-87772-128-0, présentation en ligne).
    Nouvelle édition revue, augmentée et illustrée : Les religions gauloises (Ve-Ier siècles av. J.-C.) : nouvelles approches sur les rituels celtiques de la Gaule indépendante, Paris, Errance, , 271 p. (ISBN 2-87772-192-2, présentation en ligne).
    Nouvelle édition augmentée : Les religions gauloises (Ve-Ier siècles av. J.-C.), Paris, Errance, coll. « Biblis » (no 151), , 469 p. (ISBN 978-2-271-09328-8).
  • La Résidence aristocratique de Montmartin (Oise), avec Patrice Méniel, Maison des Sciences de l'Homme, 1997.
  • Guerre et religion en Gaule : essai d'anthropologie celtique, Paris, Errance, , 179 p. (ISBN 2-87772-259-7, présentation en ligne).
  • Les Gaulois, Les Belles Lettres, 2005[7].
  • Les Druides, Seuil, 2006[8].
  • Nos ancêtres les Gaulois, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'univers historique », , 299 p. (ISBN 978-2-02-094321-5, présentation en ligne).
    Réédition : Nos ancêtres les Gaulois, Paris, Éditions Points, coll. « Points. Histoire », , 327 p., poche (ISBN 978-2-7578-5373-3).
  • Les Gaulois expliqués à ma fille, Seuil, 2010[7].
  • Voyage en Gaule, Seuil, 2011.
  • Les Gaulois : Les fiers ennemis de Rome, Gremese, 2011, 191 p. (ISBN 978-88-7301-740-0).
  • Alésia, 27 septembre 52 av. J.-C., Gallimard, coll. « Les Journées qui ont fait la France », 2012 (ISBN 9782070123575).
  • Les Celtes. Histoire d'un mythe, Belin, 2014 (ISBN 978-2701177199).
  • La Gaule, une redécouverte, La Documentation française, 2015.
  • Vercingétorix, Gallimard, 2018.
  • Les Gaulois, Perrin, 2018.

NotesModifier

  1. Jean-Louis Brunaux, Les Celtes, histoire d'un mythe, Belin, .
  2. Jean-Louis Brunaux, « Les religions gauloises. Rituels celtiques de la Gaule indépendante » (compte rendu), Claude Masset, L'Homme, Année 1999, Volume 39, Numéro 149, pp. 284-285
  3. « Le raffinement gaulois revient à Saint-Germain », Le Monde, supp. Science & techno, 10 mars 2012, p. 7.
  4. Lamoine, Laurent : recension de : Jean-Louis Brunaux, Les Druides. Des philosophes chez les barbares, Paris : Éditions du Seuil, 2006, in Annales, 2009, 5 - Histoire ancienne, p. 1212-1214.
  5. « L'origine orientale de la religion celtique », Jean-Louis Brunaux, pourlascience.fr, n° 61, octobre-décembre 2008.
  6. Philippe Conrad, « L'Europe des Celtes », La Nouvelle Revue d'histoire, hors-série, n° 11H, Automne-Hiver 2015, p. 21.
  7. a et b Philippe-Jean Catinchi, « "Les Gaulois expliqués à ma fille", de Jean-Louis Brunaux et "Les Barbares expliqués à mon fils", de Bruno Dumézil : aux sources du roman national », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  8. « Jean-Louis Brunaux : nos irréductibles ancêtres », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier