Ouvrir le menu principal

Jean-Joseph Delplancq
Biographie
Naissance
Thieu
Ordination sacerdotale , par
Mgr Ferdinand-Maximilien-Mériadec de Rohan
Décès
Tournai
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale , par
Mgr Nicolas-Alexis Ondernard
Dernier titre ou fonction Évêque de Tournai
Évêque de Tournai

Blason
Deus Mihi Adjutor
(Dieu est mon aide)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Joseph Delplancq (Thieu, - Tournai, [1]) est le 89e évêque du diocèse de Tournai[réf. à confirmer][2],[3].

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Jean-Joseph Delplancq a suivi l'enseignement secondaire général au collège de Le Rœulx. Il a ensuite étudié à l'université de Louvain[4].

PrêtreModifier

Après ses études, il est ordonné à Tournai le 18 juin 1791, par Ferdinand-Maximilien-Mériadec de Rohan, archevêque de Cambrai[3].

Le 29 avril 1803, pendant la période de pacification religieuse suivant le concordat du 15 juillet 1801, Delplancq devient curé de la paroisse de Ville-en-Hesbaye (diocèse de Liège). Selon les témoignages de ses contemporains, il était un bon pasteur[4].

En 1827, sous le royaume uni des Pays-Bas, Delplancq devint curé-doyen de la ville voisine de Hannut. Il se souciait exclusivement de l'accompagnement pastoral et s'abstint soigneusement des disputes politico-religieuses qui avaient lieu à l'époque[4].

ÉvêqueModifier

Royaume uni des Pays-BasModifier

Lorsque le roi Guillaume Ier, en application du concordat qu'il avait conclu avec le Saint-Siège en 1827, accepta de nommer des évêques pour les sièges vacants, Delplancq fut présenté par le nonce apostolique comme évêque du diocèse de Liège. Cependant, craignant que le modeste et agréable sieur Delplancq ne soit trop sous l'influence du vicaire général de Liège, Jean-Arnold Barrett, le roi Guillaume stipula la nomination du candidat dans un autre diocèse. Par conséquent, le 18 mai 1829 Delplancq fut nommé 89e évêque de Tournai. L'ordination par l'évêque de Namur Nicolas-Alexis Ondernard, a eu lieu à Namur, le 25 octobre 1829[3],[4].

Au cours des semaines qui suivirent son ordination, Delplancq avait un programme très chargé : immédiatement il se rendit à La Haye pour prêter le serment d'allégeance au roi[5]. Par la suite, il se précipita à Gand pour y conférer, dans la cathédrale Saint-Bavon, à l'ordonand Jan Frans Van De Velde la fonction d'évêque de Gand (le 8 novembre 1829)[6].

Il choisit comme devise épiscopale Deus Mihi Adjutor[4] (Dieu est mon aide).

Au cours de son bref épiscopat, Delplancq fonda en 1830 le grand séminaire de Tournai et le petit séminaire de Bonne-Espérance[4].

Royaume de BelgiqueModifier

Après la révolution belge, le roi Léopold Ier prêtait serment à Bruxelles le 21 juillet 1831. Le lendemain, le 22 juillet, Mgr Delplancq a dirigé le premier Te Deum sur le territoire du nouvel état belge. Cette cérémonie a eu lieu dans la Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule en présence du nouveau roi. À l'arrière de l'église Saint-Géry de Thieu, de nombreuses images nous rappellent cette cérémonie[réf. à confirmer][7].

Toujours en 1831, Delplancq fonda à Tournai un établissement d'enseignement des "Frères des écoles chrétiennes". Il en fit de même en 1832 pour la ville de Péruwelz[4].

Le 8 avril 1832, il consacra Mgr Engelbert Sterckx pour le poste d'archevêque de Malines[3],[réf. à confirmer][8]. En 1833, il fonda un autre institut pédagogique pour les Frères des écoles chrétiennes, cette fois à Mons[4].

Enfin, en 1834, peu avant sa mort, Mgr Delplancq fut cofondateur de l'actuelle université catholique de Louvain. Il signa avec les évêques belges les circulaires publiées en février et juillet 1834 concernant la structure des cours, ainsi que l'acte constitutif du 10 juin 1834[4].

DécèsModifier

Mgr Delplancq meurt à Tournai le 27 juillet 1834[1]. Les funérailles ont eu lieu à la cathédrale Notre-Dame de Tournai le 2 août 1834[9].

Détails intéressantsModifier

  • La chapelle de Notre-Dame de Bon-Secours a été construite dans la ville natale de Mgr Delplancq, c.à.d. à Thieu. C'était en 1934 : cent ans après le mort de l'évêque. Cette chapelle, dédiée à Mgr Delplancq, a été consacrée le 6 octobre 1935[réf. à confirmer][7].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Date du décès : l' Annuaire de l'Université Catholique de Louvain mentionne le 17 juillet 1834 mais la Biographie Nationale (30) (1958) mentionne 27 juillet 1834.
  2. (it) article it:Diocesi di Tournai.
  3. a b c et d (en) Hiérarchie catholique: Évêque Delplancq.
  4. a b c d e f g h et i Simon 1958.
  5. L' ami de la religion et du roi - Journal ecclésiastique ..., Volume 61 (page 392).
  6. Date d'ordination : quelques sources mentionnent 15 novembre 1829 au lieu de 8 novembre 1829. L' ami de la religion et du roi - Journal ecclésiastique ..., Volume 61 (page 392).
  7. a et b article Thieu.
  8. (en) article en:Engelbert Sterckx.
  9. Source: Annuaire de l'Université Catholique de Louvain - 1837 - Première année - Première partie - Page 29 - Nécrologie - 1834.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier