Jean-Gaspard Normand

homme politique français

Jean-Gaspard Normand
Jean-Gaspard Normand

Naissance
Nantes (Loire-Atlantique)
Décès (à 41 ans)
Vilna (Drapeau de la Lituanie Lituanie)
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 17931813
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions Député de la Loire-Inférieure

Jean-Gaspard Normand (ou Jean-François Gaspard Normand), né à Nantes le et mort à Vilna le , est un général et homme politique français de la Révolution et de l’Empire.

Révolution françaiseModifier

Négociant à Nantes, Jean-Gaspard Normand s'engage et combat dans les armées de Sambre-et-Meuse et du Nord[1]. Il y gagne le grade de chef de bataillon[2].

Le , il est élu député de la Loire-Inférieure au conseil des Cinq-Cents[1]. Il y siège parmi les opposants au régime[1]. Lors du coup d'État du 18 fructidor an V, il passe près de la déportation en Guyane, y échappe mais son élection est annulée[2].

Il réintègre alors l'armée du Rhin[1] et y rencontre Moreau.

Premier EmpireModifier

Compromis par son amitié avec Moreau, il est arrêté le et reste incarcéré jusqu'en 1808[2].

Il reprend alors du service à la tête d'une brigade de réserve[1]. Il combat à Wagram et il est créé baron de l'Empire le . Il est promu général de brigade le [2]. Blessé à la bataille de la Bérézina[2], il est fait prisonnier et meurt de ses blessures en captivité[3], à Vilna, le [2].

DotationModifier

  • Le , donataire d’une rente de 8 000 francs sur les biens réservés à Rome et en Hanovre.

ArmoiriesModifier

Figure Nom du baron et blasonnement


Armes du baron Jean-François Gaspard Normand et de l'Empire, décret du , lettres patentes du , officier de la Légion d'honneur

Ecartelé, au premier d'azur au lion d'or, au deuxième des barons tirés de l'armée, au troisième d'argent au renard passant de gueules ; au quatrième de sable au lévrier assis d'argent, colleté d'or ; à la croix du même, brochant sur les quatre quartiers - Livrées : les couleurs de l'écu.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Georges Six, Les généraux de la Révolution et de l'Empire : Étude, Paris, Bernard Giovanangeli Éditeur, , 349 p. (ISBN 2-909034-29-1)
  • Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, vol. I-Z, Paris, Fayard, , 1000 p. (ISBN 2-213-60485-1)
  • « La noblesse d’Empire » (consulté le 15 août 2014)
  • Vicomte Révérend, Armorial du Premier Empire, tome 3, Honoré Champion, libraire, Paris, , p. 328.

Liens externesModifier