Jean-François Coulon

danseur et pédagogue français
Jean-François Coulon
Image dans Infobox.
Jean-François Coulon
(gravure d'après Boilly, 1806).
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Élève
Tombeaux de personnages marquants enterrés dans les cimetières de Paris - 157 - Coulon.png
Vue de la sépulture.

Jean-François Coulon est un danseur et pédagogue français né à Cassel (Hesse) en 1764[1] et mort à Paris le [2].

BiographieModifier

Après une carrière à l'Opéra de Paris, il fonde son école au début du XIXe siècle et devient l'un des professeurs les plus renommés d'Europe. Nommé professeur de la classe de perfectionnement de l'Opéra en 1807, il aura comme élèves Geneviève Gosselin, Louis Henry, Marie Quériau, Pauline Duvernay, Albert, Julia de Varennes[3], Filippo Taglioni, et surtout la fille de ce dernier, Marie.

Dès 1810, il a certainement contribué au développement de la technique des pointes.

Son fils Antoine Coulon (1796-1849) fera carrière à l'Opéra de Paris mais aussi au Her Majesty's Theatre de Londres, où il sera régisseur du ballet de 1844 à sa mort. Il est le père officiel de Georges Coulon.

Notes et référencesModifier

  1. Relevé généalogique sur Geneanet. Ses parents faisaient partie de la nouvelle troupe française engagée par Frédéric II de Hesse-Cassel.
  2. Paris, État civil reconstitué, vue 12/51.
  3. Hector Berlioz, Robert Cohen, Yves Gérard, La Critique musicale, volume 1 (1823-1834), Buchet/Chastel, Paris, 1996, p. 116

Liens externesModifier