Jean-Baptiste de Pinteville de Cernon

personnalité politique française

Jean-Baptiste de Pinteville, baron de Cernon, seigneur de Vésigneul-sur-Coole (, Le Coudray-sur-Seine - [1], Toul), est un général et homme politique français.

Jean-Baptiste de Pinteville de Cernon
Fonctions
Député
Maire de Châlons-en-Champagne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ToulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Il est le frère de François de Pinteville de Cernon et le beau-frère de Charles-Jacques-Désiré Robin de Coulogne.

Avocat général aux Eaux et Forêts de France à Paris jusqu'en 1787, il devient membre de l'administration provinciale de Champagne et président de la commission intermédiaire de Châlons.

Le , il est élu député aux États généraux par la noblesse du bailliage de Châlons-sur-Marne. Il siège parmi les modérés de la majorité, fait partie du comité des finances, et, propose à ce comité, le , un « plan de libération générale des finances » comprenant la liquidation de la dette, la création d'assignats jusqu'à concurrence de la dette publique, avec cours forcé et privilège pour l'acquisition des biens nationaux.

Secrétaire de l'Assemblée, à partir du , il présente un tableau d'ensemble pour connaître les dépenses des départements par districts et cantons et un dictionnaire géographique de toutes les villes, cantons et bourgs, travail dont l'Assemblée ordonna l'impression ().

Élu maire de Châlons en 1791, il démissionne rapidement, l'année suivante, estimant ne pouvoir concilier ses affaires et ses fonctions.

Il épouse, en 1796, Anne Radix de Sainte-Foy, fille de Maximilien Radix de Sainte-Foix et de la duchesse de Mazarin.

Il se tient à l'écart de la politique après la session, et est appelé, le 6 germinal an X, par Bonaparte, à siéger au Tribunat. Il en sort en 1807 pour entrer à la Cour des comptes.

Membre de la Légion d'honneur du 25 prairial an XII, il est fait chevalier de l'Empire du .

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. acte décès AD54 (p. 541/781)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier