Jean-Baptiste Lobréau

Jean Baptiste Lobréau
Jean-Baptiste Lobréau

Naissance
Hautvillers (Marne)
Décès
Chaumont (Haute-Marne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie
Grade Colonel
Années de service 17671805
Distinctions Officier de la Légion d’honneur

Jean-Baptiste Lobréau, né le à Hautvillers (Marne), mort en à Chaumont (Haute-Marne), est un militaire français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service comme simple canonnier le , dans le régiment d’artillerie de Metz, et il fait les guerres de 1768 et 1769, en Corse sous les ordres de Marbeuf et de de Beauvoir. Il est nommé sergent le , et de 1779 à 1781, il fait avec distinction, les campagnes sur les côtes de l’Aunis sous le commandement du baron de Montmorency.

Embarqué sur l’escadre de l’amiral d’Estaing pour la campagne de 1782 et 1783, il passe sergent major le . Nommé successivement adjudant le , lieutenant en premier le , et capitaine le suivant, il devient chef de bataillon le au 6e régiment d’artillerie à pied. Il est promu chef de brigade le , au 3e régiment d’artillerie, et de 1792 à l’an VI, il fait partie des armées du Nord et du Rhin. Il commande l’artillerie lors du siège de Kehl d’ à .

En l’an VII, il est affecté à l’armée de Naples, puis en l’an VIII, à celle des Alpes, avant de rejoindre l’aile gauche de l’armée d’Italie, commandée par le général Grenier. Il dirige avec habileté le siège de Civitavecchia en 1799.

Après avoir fait la campagne de l’an XI à l’armée du Rhin, il rentre en France, et il est envoyé en l’an XII, au camp qui s’organise à Brest. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , officier de l’ordre le , et électeur du département de la Côte-d’Or. Il est admis à la retraite le .

Il meurt en 1822, à Chaumont.

SourcesModifier

  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion-d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, Tome 3, Bureau de l’administration, , 529 p. (lire en ligne), p. 292.
  • Danielle Quintin et Bernard Quintin, Dictionnaires chefs de brigade, colonels et capitaine de vaisseau de Bonaparte, Paris, S.P.M., , 452 p. (ISBN 978-2-901952-91-6, lire en ligne), p. 538
  • Léon Hennet, Etat militaire de France pour l’année 1793, Siège de la société, Paris, , p. 124.
  • Un héros de la Grande-Armée, Jean-Gaspard Hylot de Collart, officier supérieur d'artillerie, 1780-1854 : D'après ses lettres de service, ses notes, sa correspondance celle du général J. L. Baron Hulot, son frère, les archives du Ministère de la Guerre, du Dépôt central de l'artillerie, A. Picard, Paris, , p. 53.