Ouvrir le menu principal

Jared Polis

représentant des États-Unis pour le Colorado depuis 2009
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polis (homonymie).

Jared Polis
Illustration.
Jared Polis en 2016.
Fonctions
Gouverneur du Colorado
En fonction depuis le
(5 mois et 11 jours)
Élection 6 novembre 2018
Lieutenant-gouverneur Dianne Primavera
Prédécesseur John Hickenlooper
Représentant des États-Unis

(10 ans)
Élection 4 novembre 2008
Réélection 2 novembre 2010
6 novembre 2012
4 novembre 2014
8 novembre 2016
Circonscription 2e district du Colorado
Législature 111e, 112e, 113e, 114e et 115e
Prédécesseur Mark Udall
Successeur Joe Neguse
Biographie
Nom de naissance Jared Schutz Polis
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Boulder (Colorado, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Princeton
Profession Homme d'affaires
Religion Judaïsme[1]

Jared Polis
Gouverneurs du Colorado

Jared Schutz Polis, né le à Boulder (Colorado), est un homme politique américain, membre du Parti démocrate et élu du deuxième district du Colorado à la Chambre des représentants des États-Unis de 2009 à 2019.

Il est le candidat nommé par son parti pour la fonction de gouverneur du Colorado lors des élections de 2018. Il est élu gouverneur et entre en fonction le .

Sommaire

BiographieModifier

Carrière professionnelleModifier

En 1996, il devient directeur commercial de l'entreprise familiale Blue Mountain Arts et crée un site de carte de vœux en ligne BlueMountainArts.com, qu'il revend trois ans plus tard pour plusieurs centaines de millions de dollars. Il lance en 1998 le site ProFlowers.com, un site de vente de fleurs en ligne entre producteur et consommateur, qui devient Provide Commerce, Inc., une des start-up les plus prospères du pays. Au début des années 2000, il fonde Sonora Entertainment Group, une chaîne de cinémas pour un public hispanophone[2].

Grâce à ses activités, Polis devient millionnaire à 23 ans[3]. Depuis son élection, il est l'un des élus les plus riches du Congrès, avec une fortune estimée en 2012 à plus de 72 millions de dollars[4].

Carrière politiqueModifier

En novembre 2000, il est élu au conseil de l'éducation du Colorado. Après un recompte, il ne devance son adversaire républicain Ben Alexander que de 90 voix sur un total de 1,6 million de suffrages exprimés[5].

En 2008, Polis se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 2e district du Colorado, pour succéder à Mark Udall. Polis utilise sa fortune personnelle pour financer sa campagne et la primaire démocrate devient la plus chère du pays. Il remporte la primaire devant Joan Fitz-Gerald, favori du parti local, et Will Shafroth, défenseur de l'environnement. Il devient alors le favori pour remporter le siège, acquis aux démocrates[6]. Il est élu représentant en novembre 2008 en réunissant 62,3 % des suffrages[7].

Il est réélu en 2010 (57,4 % des voix), 2012 (55,7 %) et 2014 (56,7 %)[7].

En , Polis annonce sa candidature au poste de gouverneur du Colorado en 2018. Il axe alors sa campagne sur trois thèmes : les énergies renouvelables, l'accès gratuit à l'école maternelle et l'extension des stock options aux employés[8]. Il dépense environ onze millions de dollars de sa fortune personnelle et remporte la primaire démocrate avec plus de 40 % des suffrages[9].

Vie privéeModifier

 
Jared Polis et Marlon Reis aux côtés de Michelle Obama.

Polis est le premier représentant des États-Unis à être ouvertement homosexuel lors de son élection pour un premier mandat. D'autres représentants ouvertement homosexuels ont été élus avant lui, mais ils ne l'étaient pas au moment de leur première élection[10].

Jared Polis et son partenaire Marlon Reis ont deux enfants : Caspian Julius, né le 30 septembre 2011[11], et Cora Barucha, née le 4 juillet 2014[12]. Il devient alors le premier parent homosexuel du Congrès[11].

Il s'identifie comme juif[13].

Positions politiquesModifier

Polis est considéré par le site indépendant On the Issues comme un démocrate progressiste à tendance libertarienne[14]. Il s'est exprimé en faveur de la légalisation de la marijuana et d'une réforme de l'immigration. Il est également le premier représentant à accepter les dons en bitcoin[3].

Avant d'être élu à la Chambre des représentants, il dépense des centaines de milliers de dollars dans des initiatives pour réduire l'utilisation de la fracturation hydraulique au Colorado[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Faith on the Hill », sur pewforum.org, (consulté le 6 janvier 2017).
  2. (en) « Jared Polis », sur Techstars.com (consulté le 27 juillet 2016).
  3. a b et c (en) Ben Terris, « From ProFlowers to chief fundraiser for House Democrats: The evolution of Jared Polis », sur The Washington Post, (consulté le 27 juillet 2016).
  4. (en) CNBC.com and Roll Call, « 7. Rep. Jared Polis (D) – Colo. », Who are the 10 richest members of Congress?, sur The Christian Science Monitor, (consulté le 27 juillet 2016).
  5. (en) Trent Seibert, « Recount confirms Polis won seat on ed board Republican Alexander won't contest second tally », sur The Denver Post, (consulté le 27 juillet 2016).
  6. (en) Jessica Fender, « Polis moves on to November », sur The Denver Post, (consulté le 27 juillet 2016).
  7. a et b (en) « Rep. Jared Polis (D-Colo.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 27 juillet 2016).
  8. (en) Mark K. Matthews, « Jared Polis to join crowded 2018 race for governor, tells The Post he wants “a Colorado that works for everybody” », sur denverpost.com, (consulté le 30 août 2017).
  9. (en) John Frank et Natalie Weber, « Jared Polis wins Democratic primary for Colorado governor », sur denverpost.com, (consulté le 27 juin 2018).
  10. (en) Kate Phillips, « New Voices in Congress Will Change the Tone of the Democratic Majority », sur nytimes.com, (consulté le 27 juillet 2016).
  11. a et b (en) Amanda Terkel, « Jared Polis Announces Birth Of Son, Becoming First Openly Gay Parent In Congress », sur The Huffington Post, (consulté le 27 juillet 2016).
  12. (en) « Congratulations, Again, To Rep. Jared Polis », sur Colorado Pols, (consulté le 27 juillet 2016).
  13. (en) Matthew Schneier, « Colorado’s Got a Gay Governor. Who Cares? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 janvier 2019).
  14. (en) « Jared Polis on the Issues », sur OnTheIssues.org (consulté le 27 juillet 2016).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier