Jan Huygen van Linschoten

Explorateur et cartographe néerlandais du Siècle d'Or

Jan Huygen van Linschoten (né vers 1563 à Haarlem et mort le à Enkhuizen) est un navigateur hollandais de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle, qui se met, pendant un temps, au service du commerce portugais dans l'Océan Indien avant de travailler pour la Compagnie de son pays natal.

Jan Huygen van Linschoten
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Activités

BiographieModifier

Jan Huygen van Linschoten fait partie de ces marins hollandais qui travaillaient au service de l'empire commercial bâti au XVIe siècle par les Portugais dans l'Océan Indien et le Pacifique, avec quatre grands forts servant de plaque tournante pour le commerce des épices, Goa sur la côte occidentale Indienne, Malacca pour Malaisie et les terres continentales proches, Bornéo pour l'archipel indonésien et Macao pour la Chine.

Il occupait une position élevée auprès du comptoir de Goa ; mais lorsque le commerce portugais des épices se trouva asphyxié par suite du blocus du port d'Anvers, au cours de la Guerre de Quatre-Vingts Ans, il se mit au service des Hollandais, qui s'emparèrent de deux des quatre « hubs » portugais (Bornéo et Malaca), les deux autres (Goa et Macao) perdurant jusqu'au XXe siècle.

Ces escales étaient rendues obligatoires par la nécessité de disposer d'abris sûrs pendant la période des moussons, les lourds galions portugais ayant besoin de faire relâche avant d'affronter les deux saisons de mousson (en partant à temps). C'est la raison du développement de l'empire colonial portugais sous forme de forts, dans un Océan Indien où existaient déjà des pouvoirs politiques religieux importants (Japon, Chine, Arabes).

Une colonisation à l’espagnole était par ailleurs rendue impossible par la faiblesse de la population portugaise, qui a dû faire appel à des mercenaires comme Jan Huygen van Linschoten[1].

Linschoten a laissé des carnets de voyages, publiés par les soins de son compatriote Bernhard Paludanus (1596), comme lui bourgeois d'Enkhuizen[2]. Tous deux faisaient d'ailleurs partie du cercle d'amis du cartographe et explorateur Waghenaer.

Notes et référencesModifier

  1. Gresham College | Lectures and Events
  2. Ivo Kamps et Jyotsna Singh, Travel Knowledge, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1-349-62233-7, DOI 10.1007/978-1-349-62233-7_18), « Jan Huyghen Van Linschoten », p. 149-159

OuvragesModifier

  • Histoire de la navigation de Iean Hugues de Linschot Hollandois aux Indes orientales, Amsterdam, Theodore Pierre, 1610 (1re éd. française) ; Amsterdam, Cloppenburgh, 1619 (2e éd.) et 1638 (3e éd.). Troisième édition en ligne : Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linschot Hollandois, aux Indes orientales sur Google Livres
  • Description de l'Amérique et des parties d'icelle, comme de la Nouvelle France, Floride, des Antilles, Iucaya, Cuba, Jamaica, &c. : Item de l'étendue et distance des lieux, de la fertilité & abondance du pays, religion & coutumes des habitans, & autres particularités..., Amsterdam, Jean Evertsz Cloppenburch, , 86 p. (lire en ligne)
  • Le grand routier de mer de Jean Hugues de Linschot, Hollandois : Contenant une instruction des routes& cours qu'il convient tenir en la Navigation des Indes Orientales, & au voyage de la coste du Bresil, des Antilles, & du cap de Lopo Gonsalves. Avec description des Costes, Havres, Isles, Vents, & courants d'eaux, & autres particularitez d'icelle Navigation. Le tout fidelement recueilli des memoires et observations des Pilotes Espagnols et Portugais. Et nouvellement traduit de Flameng en François, Amsterdam, Jean Evertsz Cloppenburch, , 181 p. (lire en ligne)
  • Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linschot, Hollandois aux Indes orientales : Contenant diverses descriptions des lieux jusqu'à présent descouverts par les Portugais : Observations des coutumes & singularitez de delà, & autres déclarations, Amsterdam, Jean Evertsz Cloppenburch, , 105 p. (lire en ligne)

Liens externesModifier