James Douglas (7e comte de Douglas)

aristocrate écossais

James Douglas
St Bride's Church Douglas - James the Gross.jpg
Fonction
Membre du Parlement d'Écosse
Titre de noblesse
Comte de Douglas
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Lady Joan Moray (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
William Douglas of Nithsdale (en)
Archibald DouglasVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Lady Beatrice Stewart (d)
Beatrice Sinclair (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Douglas
Archibald Douglas
James Douglas
John Douglas
Hugh Douglas
Henry Douglas (d)
Lady Elizabeth Douglas (d)
Lady Janet Douglas (d)
Lady Margaret Douglas (d)
Lady Beatrix Douglas (d)
George Douglas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Arms of James and William Douglas, 7th and 8th Earls of Douglas.svg
Blason

James Douglas (dit le Gros, en anglais the Gross) (vers 1371), est un baron écossais. Il fut seigneur de Douglas, et 7e comte de Douglas[1].

BiographieModifier

AscensionModifier

Son ascension politique commence en 1402 lorsque son frère aîné Archibald Douglas est capturé par les Anglais à la bataille de Homildon Hill. James devient de facto le chef du clan Douglas jusqu'à la libération de son frère en 1409.

À partir de 1420, il sert d'intermédiaire entre le roi Jacques Ier, emprisonné en Angleterre, et le régent Murdoch Stuart. Il accueille le roi lorsqu'il est libéré en 1424.

Il juge et condamne à mort Murdoch Stuart en 1425 avec l'assistance de son neveu Archibald Douglas. Récompensé par le roi, il reçoit des terres en 1426. Son fils aîné William est adoubé par le roi en 1430. James est nommé shérif du Lanarkshire en 1435. Peu avant son assassinat en 1437, le roi le crée comte d'Avondale.

Machinations politiquesModifier

À la mort du roi, son fils aîné Jacques II accède au trône. Mais il n'a que sept ans et c'est le comte de Douglas qui devient gardien de l'Écosse jusqu'à sa mort en 1439. Son fils aîné William, qui n'est âge que de quinze ans, hérite de ses terres.

Une nouvelle régence s'établit alors entre James Douglas, Alexandre Livingstone et William Crichton[2]. Inquiets de l'ascendance que prend le nouveau comte de Douglas sur le jeune roi, les régents l'invitent avec son jeune frère David à venir diner avec le roi au château d'Édimbourg afin d'apaiser les tensions. Les jeunes gens pleins d'insouciance acceptent la proposition. Le , à la fin du banquet[3], William et David Douglas sont arrêtés et après un simulacre de procès immédiatement exécutés dans la cour du château d'Édimbourg avec leur ami et conseiller Malcolm Fleming de Biggar et Cumbernauld, malgré les protestations du jeune roi[4].

Cette exécution permet à James d'hériter du titre de comte de Douglas et de ses vastes possessions. Il meurt en 1443 à l'âge avancé de 72 ans. Son fils aîné William hérite de ses titres.

Union et postéritéModifier

James Douglas épouse avant mars 1426, Beatrix Sinclair (mort en ou avant 1463), fille de Henry II Sinclair comte des Orcades[1]. Il laisse cinq fils dont les deux aînés seront successivement comte de Douglas et comte d'Avondale :

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) M. H. Brown « Douglas, James, of Balvenie [called James the Gross], seventh earl of Douglas and first earl of Avondale (d. 1443) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. John Prebble The Lion in the North (One thousand years of Scotland history) Penguin Books, Londres 1981. p. 142.
  3. Selon la tradition une tête de taureau noir, symbole de mort, est placée sur la table à la fin du repas
  4. Mike Ashley British Kings & Queens, Robinson Londres 1998, (ISBN 1841190969) « James II » p. 559