James Douglas (1er baronnet)

L'amiral Sir James Douglas, 1er baronnet (1703 - ) est un officier de marine écossais et commodore de Terre-Neuve.

James Douglas
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 11e Parlement de Grande-Bretagne (d)
11e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du 12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Homme politique, officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
George Douglas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Helen Brisbane (d) (depuis )
Helen Boyle (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
George Douglas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grades militaires
Captain (depuis )
Vice admiral (depuis )
Admiral (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Titre honorifique
Sir

carrière navaleModifier

Douglas devient capitaine dans la Royal Navy en 1744 [1]. En 1745, il commande le HMS <i id="mwEg">Mermaid</i> à Louisbourg et en 1746, il commande le HMS Vigilante à Louisbourg [1]. En 1746, il est nommé commodore de la station de Terre-Neuve par le vice-amiral Isaac Townsend [1]. Il est ensuite député des Orcades et des Shetland de 1754 à 1768 [2].

En 1757, Douglas est membre de la cour martiale qui juge et condamne l'amiral Byng [2] et, en 1759, il est fait chevalier pour sa participation à la prise de Québec [1].

 
Une vue de l'invasion britannique de la Dominique, le 6 juin 1761, dessinée par Archibald Campbell, Royal Engineers.

Il devient commandant en chef de la station des îles de la Barbade [3] et est commandant de l'escadron qui capture la Dominique en 1761[2]. Il sert dans la flotte de George Rodney qui capture la Martinique en février 1762 [2] puis sert dans la flotte de George Pocock qui capture La Havane en août 1762 [2]. Il devient commandant en chef de la station de Jamaïque plus tard dans l'année [4].

Promu vice-amiral en 1770, il devient commandant en chef de Portsmouth en 1774 et est ensuite promu amiral en 1778. En 1786, il est nommé baronnet de Maxwell, Roxburgh [1].

FamilleModifier

Douglas est le fils de George Douglas, 7e laird de Friarshaw, Roxburghshire, et d'Elizabeth, fille de Sir Patrick Scott, baronnet, d'Ancrum, également de Roxburghshire [5]. Cette lignée Douglas descend de la branche Douglas de Cavers, et sont des avocats et des marchands. Ils prennent le titre Douglas de Friarshaw du siège original de la famille dans la paroisse de Lilliesleaf.

Douglas est marié deux fois : d'abord en 1753 avec Helen (décédée en 1766), fille de Thomas Brisbane de Brisbane dans l'Ayrshire ; le couple a quatre fils, dont l'amiral James Douglas (1755-1839) et trois filles. Il se remarie à Lady Helen Boyle, fille de John Boyle (2e comte de Glasgow) et Helenor Morison.

Sir George Douglas, 2e baronnet, est capitaine du 25e régiment d'infanterie et commande plus tard les Kelso Volunteers. Il vend l'ancien domaine de Friarshaw en 1788 et devient député de Roxburgh [6].

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Biography at Government House The Governorship of Newfoundland and Labrador
  2. a b c d et e James Douglas papers
  3. (en) Joseph Haydn, The Book of Dignities: Containing Lists of the Official Personages of the British Empire ... from the Earliest Periods to the Present Time ... Together with the Sovereigns and Rulers of Europe, from the Foundation of Their Respective States; the Peerage of England and Great Britain Original 1851 Digitized by the University of Michigan, Longmans, Brown, Green, and Longmans, (lire en ligne), p. 279
  4. Cundall, p. xx
  5. Dictionary of National Biography
  6. Kelso, Bordernet

Liens externesModifier