Jacques Ferdinand Planche

Jacques Ferdinand Planche
Naissance 28 janvier 1829
Grenoble
Décès 10 avril 1894 (à 65 ans)
Toulon
Origine Drapeau de la France France
Arme marine
Grade contre-amiral
Commandement Gouverneur de la Polynésie française
Conflits Guerre franco-allemande de 1870
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur

Jacques Ferdinand Planche, né à Grenoble le et mort à Toulon le , est un contre-amiral et administrateur colonial français.

Carrière militaireModifier

Fils d'un avoué, il est admis à l'École navale en 1844. Il est nommé aspirant de marine en 1846, puis enseigne de vaisseau en 1850. Il est ensuite promu lieutenant de vaisseau en 1859, capitaine de frégate en 1870 et capitaine de vaisseau en 1879.

Mis à terre durant la guerre de 1870, comme la plupart des marins, il est employé en qualité de commandant de place à La Fère, où il est contraint de capituler après une courte résistance. Il embarque ensuite comme commandant du Calvados, bâtiment de transport chargé de conduire en Nouvelle-Calédonie les Communards condamnés à la déportation, avant de passer à bord de l'aviso à hélice Dayot.

Le capitaine Planche est l'un des commandants des forces françaises en Océanie de 1878 à 1880[1]. Devenu le gouverneur de la Polynésie française en 1879, il propose sans succès au roi tahitien Pōmare V de remettre son royaume entre les mains des autorités françaises[2]. Il prend le commandement du croiseur Le Dupleix en 1886.

Promu au rang de contre-amiral le , Ferdinand Planche est affecté au poste de major de la Flotte du 1er arrondissement maritime à Cherbourg du au [3]. Atteint par la limite d'âge, il passe dans la section de réserve des officiers généraux en 1891[4].

DécorationsModifier

Voir aussiModifier

Guerre franco-tahitienne

SourcesModifier

NotesModifier

Liens externesModifier