Ouvrir le menu principal

Jacques-Louis Le Noir

bénédictin, spécialiste de l'histoire normande
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Noir.
Jacques-Louis Le Noir
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Ordre religieux

Jacques-Louis Le Noir, dit Dom Le Noir, né le à Alençon et mort le à Saint-Germain-des-Prés, est un historiographe français.

BiographieModifier

Religieux bénédictin ayant fait profession dans l’abbaye de Saint-Évroult en 1741, dom Le Noir enseigna d’abord la philosophie et la théologie à l’abbaye de la Trinité de Fécamp de 1749 à 1752, avant de participer, comme une grande partie des membres de la congrégation de Saint-Maur dans les années 1710-1760, à l’œuvre d’« illustration et de glorification de l’histoire française », se spécialisant, compte tenu de sa présence dans la province normande, de la congrégation, dans les recherches sur l’histoire de Normandie dans toutes les archives, surtout à la chambre des comptes de Rouen et à celle de Paris.

Dom Le Noir avait réuni, à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, une collection d’actes sur la Normandie, en 67 vol. in-f. qu’il vendit au commencement de la Révolution à M. d’Ormesson, moyennant une rente viagère de 800 livres. Ces documents passèrent ensuite dans les mains de la maison de Mathan, qui les a mis à la disposition de l’abbé de La Rue.

Dom Le Noir était associé de l’Académie royale des Belles-Lettres de Caen, qui le couronna en 1778 pour l’envoi d’un mémoire sur le Commerce de la ville de Caen, depuis le XIe siècle, et plus particulièrement depuis la réunion du duché de Normandie à la monarchie française.

PublicationsModifier

  • Mémoire relatif au projet d’une histoire générale de la Normandie, Imprimerie de Richard Lallemant, Rouen, 1760, in-4°, 14 p.
    D’une pagination modeste, cet ouvrage n’en revêt pas moins une grande importance dans le domaine historiographique normand. Il contient en effet un « appel au public pour trouver des relais sur le terrain afin de contribuer à l’élaboration d’une histoire de la Normandie ancienne et moderne : il faudrait que dans chaque ville, chaque bourg, chaque village, quelqu’un voulût bien se charger de faire en quelque façon l’histoire des lieux qu’il habiterait ». Pour cela, Jacques-Louis Le Noir soumet un questionnaire d’une grande précision aux différents enquêteurs en seize chapitres : nom des lieux, situation, gouvernement civil et militaire, gouvernement ecclésiastique, établissements utiles, hommes illustres, bestiaux et culture des terres, etc.
  • Collection chronologique des actes et des titres de Normandie concernant l’histoire des familles nobles et les fiefs des trois généralités de cette province, Impr. de Didot l’aîné, Paris, 1788, in-8°, 16 p.
  • Normandie anciennement pays d’État, Paris, 1790
  • Preuves généalogiques et historiques de la maison de Harcourt, publiées par M. le Marquis d’Harcourt, avec une lettre de M. Léopold Delisle, Honoré Champion, Paris, 1907, in-8°, X-XLIX-343-74 p., fac-similé. (publication posthume).
  • Les 76 cahiers correspondant aux dépouillements et analyses effectués par dom Lenoir dans les archives de la Chambre des Comptes, dans des archives publiques et privées ainsi que dans des bibliothèques. Les originaux de la Chambre des Comptes ont été perdus à la Révolution à l’exception de quelques épaves conservées au cabinet des manuscrits de la BNF et à la série P des archives nationales. Bertrand Pâris a entamé un travail de synthèse portant sur les 19 premiers volumes et sur les volumes 23 et 39 à 41. Il est publié sous le titre de Mémoriaux de la Chambre des Comptes de Normandie. Il s'agit d'une mine irremplaçable de sources généalogiques. Le premier tome (correspondant aux volumes 1 à 3 du manuscrit) a été publié en septembre 2009 aux éditions généalogiques de la Voûte. Depuis, six tomes ont paru. Le tome IX (volumes 17 et 18 du manuscrit) est sorti en janvier 2018.

Liens externesModifier