Ivan Vladislav

Tsar de Bulgarie

Ivan Vladislav a régné comme tsar de l’empire de Bulgarie d’août ou septembre 1015 à février 1018. L’année de sa naissance est inconnue, mais se situe au moins une décennie avant 987.

Ivan Vladislav
Bitolski nadpis.jpg
Inscription du tsar Ivan Vladislav à Bitola, 1015-1016 ; elle mentionne la fortification de la ville.
Fonction
Tsar de Bulgarie
-
Biographie
Décès
Activité
Famille
Père
Aron Comitopouloï (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Maria (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

BiographieModifier

Ivan Vladislav était fils d'Aaron Ier, frère et co-tsar en 976 de l'empereur Samuel Ier de Bulgarie. En 987, Samuel fait exécuter Aaron et sa famille pour trahison le . Du massacre survécut seulement Ivan Vladislav, sauvé par l'intervention de son cousin Gabriel Radomir, fils de Samuel.

Le sort d'Ivan Vladislav pendant les décennies suivantes est inconnu, mais en 1015 il est incité par des agents byzantins à assassiner son cousin Gabriel Radomir pour devenir empereur de Bulgarie.

Ivan Vladislav prend des mesures pour assurer ses positions contre les rivaux potentiels. Bien qu'il ait entamé des négociations avec l’empereur byzantin Basile II, il reprend rapidement la politique de résistance à Byzance de ses prédécesseurs. Il reconstitue en 1015 les fortifications de Bitola, situées sur les terres encore non conquises par les Byzantins. Les Byzantins prennent Ohrid, mais renoncent devant Pernik, Basile II ayant été averti qu’Ivan Vladislav cherchait à s’allier avec les Petchenègues pour venir à son aide, continuant la pratique générale de ses prédécesseurs. Cette alliance ne se réalisa pas et en 1016, les armées byzantines pénétrèrent encore profondément en Bulgarie.

L’hiver 1018, Ivan Vladislav rassembla ses forces et mit le siège devant Durazzo. Il fut tué au cours d’une bataille livrée devant la ville. Après sa mort, une grande partie de la noblesse et de la cour bulgares, y compris sa veuve Marija, se soumirent à Basile II en échange de garanties pour la conservation de leurs vies, statut et propriété.

Une faction des nobles et de l'armée se rassembla autour de Presijan II, le fils le plus âgé d’Ivan Vladislav, et continua à résister jusqu’à leur soumission, quelques mois plus tard.

Famille et descendanceModifier

Ivan Vladislav avait épousé la reine Marie peut être fille de Boris II de Bulgarie, morte après 1031[1] dont d'après Jean Skylitzès il eut six fils et six filles dont[2].

Notes et référencesModifier

  1. Christian Settipani émet l’hypothèse à partir de son rôle politique lors des négociations de la rendition des Bulgares et de l'intégration ultérieure de ses enfants dans la haute aristocratie byzantine, qu’elle était peut être une fille du tsar Boris II et d’une noble byzantine (Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, Paris, de Boccard, , 634 p. [détail des éditions] (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 285).
  2. « Synopsis Historiôn » chapitre 42 p.300

BibliographieModifier

  • Jean Skylitzès Empereurs de Constantinople « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet éditions P.Lethilleux Paris 2003 (ISBN 2283604591) pp. 292, 295, 297-300, 302-303, 373, 404.
  • Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les Princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, 2006 [détail des éditions].