Ivan Dratch

écrivain ukrainien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dratch.
Ivan Dratch
Description de cette image, également commentée ci-après
Ivan Dratch en 2012.
Nom de naissance Іван Федорович Драч
Naissance
Telijyntsi (RSS d'Ukraine)
Décès (à 81 ans)
Kiev (Ukraine)
Nationalité Soviétique puis Ukrainien
Distinctions
Auteur
Genres

Œuvres principales

  • Soniachnyk (Tournesol, 1962)
  • Protuberantsi sertsia (Les Protubérances du cœur, 1965)
  • Vohon’ iz popelu (Le feu vient des cendres, 1995)

Ivan Fedorovytch Dratch (en ukrainien : Іван Федорович Драч) est un poète et homme politique soviétique puis ukrainien, né le à Telijyntsi, dans oblast de Kiev, et mort le à Kiev[1].

BiographieModifier

Membre du Parti communiste de l'Union soviétique de 1959 à 1990, Ivan Dratch est un des coorganisateurs du Mouvement populaire d'Ukraine. Après la chute de l'URSS, il devient député du Conseil suprême d'Ukraine (de 1990 à 1994 et de 1998 à 2006). Ivan Dratch a été élevé au rang de Héros d'Ukraine, la plus haute distinction ukrainienne, en 2006[2]. Lauréat du prix national Taras Chevtchenko en 1976 pour son recueil de poèmes La Racine et la Couronne (Корень и крона), il a reçu le prix d'Etat de l'URSS pour La Porte verte (Зелена брама) en 1983. Il a également signé le scénario de plusieurs films et s'est distingué comme critique littéraire.

Recueils de poèmesModifier

  • Смерть Шевченко (La mort de Chevtchenko, 1962)
  • Soniachnyk (Tournesol, 1962)
  • Protuberantsi sertsia (Les Protubérances du cœur, 1965)
  • Poeziï (Poèmes, 1967)
  • Balady budniv (Ballades quotidiennes, 1967)
  • Do djerel (Vers les sources, 1972)
  • Korin’ i krona (La Racine et la Couronne, 1974)
  • Kyïvs’ke nebo (Le ciel de Kiev, 1976)
  • Duma pro vtchytelia (Le Duma sur le maître, 1977)
  • Soniashnyi feniks (Le Phœnix du Soleil, 1978)
  • Sontse i slovo (Le Soleil et la parole, 1979)
  • Зелена брама (La Porte verte, 1980)
  • Amerykans’kyi zochyt (Le Cahier américain, 1980)
  • Dramatytchni poemy (Poèmes dramatiques, 1982)
  • Kyïvs’kyi oberih (Une amulette de Kiev, 1983)
  • Telijyntsi (1985)
  • Khram sontsia (Le Temple du Soleil, 1988)
  • Чернобыльская мадонна (Madone de Tchernobyl, 1988)
  • Vohon’ iz popelu (Le feu vient des cendres, 1995)

Notes et référencesModifier

  1. (uk) « Помер Іван Драч » sur ukrainka.org.ua
  2. (uk)Décret de nomination sur le site du Conseil suprême d'Ukraine.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :