Mouvement populaire d'Ukraine

Mouvement populaire d'Ukraine
(uk) Народний Рух України
Image illustrative de l’article Mouvement populaire d'Ukraine
Logotype officiel.
Présentation
Président Viktor Kryvenko (en)
Fondation
Siège Kiev, Ukraine
Positionnement Centre droit[1]
Idéologie Nationalisme ukrainien[2],[3],[4]
Libéral-conservatisme
Libéralisme économique
Atlantisme
Europhilie
Affiliation européenne Parti populaire européen (observateur)
Adhérents 35 000 (novembre 2016)

[5]

Couleurs Bleu, jaune
Site web www.rukh.team

Le Mouvement populaire d'Ukraine (en ukrainien : Народний Рух України - NRU) est un parti politique ukrainien de centre droit créé en 1990.

Il est connu sous le nom générique de Roukh (roukh signifiant « mouvement » en ukrainien) et qui est le nom d'autres mouvements politiques ukrainiens. C'est un parti de centre-droit nationaliste.

HistoireModifier

C'est le plus ancien parti ukrainien post-soviétique, créé en 1989, à l'époque où l'Union soviétique était en pleine Perestroïka, comme un mouvement citoyen avec pour objectif d'établir un État ukrainien indépendant et démocratique. Peu après, il se transforme en parti politique et joue un rôle déterminant lors du référendum national du qui confirme l'indépendance du pays. Lors de l'élection présidentielle qui se déroule ledit jour, son candidat Viatcheslav Tchornovil, le candidat du Roukh, obtient 24 % des suffrages. Il élabore sa vision de l'Ukraine dans un texte intitulé Un concept de construction d'un État.

Après les élections à la Verkhovna Rada de 1994, le groupe du Roukh devient le second du parlement. Puis, lors des élections de 1998, il s'assure de 49 sièges de députés, toujours avec le second meilleur score. Peu après, Viatcheslav Tchornovil, le dirigeant historique du Roukh est tué dans un accident automobile aux circonstances douteuses. La présidence du Roukh est prise par Hennadiy Udovenko, un député et un diplomate qui avait été ministre des Affaires étrangères (1994-1998) ainsi que président de la 5e session de l'Assemblée générale des Nations unies.

En 1999, le parti dut faire face à une scission qui mena à la création d'un deuxième parti Roukh appelé ROUKH (Mouvement populaire ukrainien) qui devint en janvier 2003 le Parti populaire ukrainien (il est à noter aussi la création, le , d'un Mouvement populaire ukrainien pour l'unité).

Le Roukh a ensuite soutenu en 2000, le gouvernement de Viktor Iouchtchenko pour finir par rejoindre le Bloc Viktor Iouchtchenko « Notre Ukraine ».

Lors du XIIIe congrès du parti, en mai 2003, Borys Tarassiouk, ministre des Affaires étrangères, a été élu président du mouvement.

Le XXIe congrès qui a eu lieu en décembre 2012 a élu comme président l'ancien maire de Lviv, Vassyl Kouybida.

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année Coalition % Élus Rang Gouvernement
1990 Aucune
15 / 450
2e Opposition
1994 Aucune 5,15
20 / 450
2e Opposition
1998 Aucune 9,40
46 / 450
2e Soutien sans participation
2002 Bloc Viktor Iouchtchenko « Notre Ukraine » 23,57
18 / 450
1er Opposition (2002-2005), puis Tymochenko (2005) et Iekhanourov (2005-2006)
2006 Bloc Notre Ukraine 13,96
10 / 450
3e Ianoukovytch II
2007 Bloc Notre Ukraine - Autodéfense populaire 14,16
6 / 450
3e Tymochenko II (2007-2010), opposition (2010-2012)

Élections présidentiellesModifier

Année Candidat Premier tour
Voix % Rang
1991 Viacheslav Chornovil 7 420 727 23,3 2e
1994 Volodymyr Lanovyi 2 483 986 9,6 4e
1999 Hennady Oudovenko 319 778 1,2 7e
2019 Viktor Krivenko 9 243 0,04 27e

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Olexiy Haran et Petro Burkovsky, In the Aftermath of the Revolution: From Orange Victory to Sharing Power with Opponents : Ukraine on Its Meandering Path Between East and West, Peter Lang, , 86, 96 p.
  2. (en) Paul D′Anieri, Understanding Ukrainian Politics: Power, Politics, And Institutional Design, M. E. Sharpe, , p. 113
  3. (en) Janusz Bugajski, Political Parties of Eastern Europe: A Guide to Politics in the Post-Communist Era, The Center for Strategic and International Studies, , 952–953 p.
  4. (en) Paul Robert Magocsi, The Roots of Ukrainian Nationalism: Galicia As Ukraine's Piedmont, University of Toronto Press, , p. 63
  5. (uk) « Від гвинта. Народний рух Савченко », sur Pravda,‎ (consulté le 21 avril 2019).

Voir aussiModifier