Ouvrir le menu principal

István Horthy

homme politique hongrois
István Horthy
Horthy István MFI.jpg
István Horthy de Nagybánya
Fonction
Régent
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 37 ans)
AlekseïevkaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Horthy IstvánVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Magdolna Purgly (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Miklós Horthy (en)
Paulette Horthy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Ilona Edelsheim-Gyulai (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
István Horthy, Jr. (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Premier-lieutenant (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Seconde Guerre mondiale
Battle of Voronezh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

István Horthy de Nagybánya, né le à Pula (Croatie), mort le à Alekszejevka, dans l'Oblast de Belgorod (Russie), est le fils aîné de Miklós Horthy, régent du Royaume de Hongrie de 1920 à 1944. István Horthy est homme politique et, durant la Seconde Guerre mondiale, pilote de guerre.

BiographieModifier

Il fait ses études à l'Académie navale, puis à l'École polytechnique de Budapest. Après un séjour aux États-Unis, il organise sa carrière au sein de la Société des chemins de fer hongrois où il finit par atteindre la poste de Directeur général en 1940. Il épouse la comtesse Ilona (en) Edelsheim-Gyulai le 27 avril 1940 dont un fils : István Horthy II (en) (en) (17 janvier 1941°), connu sous son nom musulman de Sharif Horthy.

Élu par le Parlement régent-adjoint de Hongrie le , il meurt dans un accident d'avion le . Son avion, qui s'est écrasé peu après le décollage, a probablement été saboté par les Nazis, qui le jugeaient trop favorable à l'égard des Juifs. Cette thèse est accréditée par la jeune veuve et son officier d'ordonnance, mais aucune enquête n'est ouverte et le corps n'est pas autopsié. Des études récentes remettent en cause la thèse du sabotage et concluent à un accident[1].

Notes et référencesModifier