Ouvrir le menu principal

Islamic Republic of Iran Broadcasting
logo de Islamic Republic of Iran Broadcasting
Logo
illustration de Islamic Republic of Iran Broadcasting

Création 1979
Forme juridique Entreprise publique
Siège social Téhéran
Drapeau d'Iran Iran
Direction Ezzatollah Zarghami
Activité Audiovisuel
Produits Radiodiffusion, télévision, site web
Site web www.irib.ir

IRIB ou Islamic Republic of Iran Broadcasting (en français « Radio-télévision de la République islamique d’Iran ») (en persan : سازمان صدا و سيمای جمهوری اسلامی ايران, Sāzmān-e Sedā va Sima-ye Jomhūrī-ye Eslāmī-ye Īrān) est une entreprise iranienne contrôlant la radio et la télévision d'État.

Sommaire

Place de l'IRIB dans la constitution iranienneModifier

D'après l'article 175 de la Constitution de l'Iran, la télédiffusion privée est interdite. Avant la révolution iranienne, l'IRIB était connue sous le nom de « Radio et télévision nationales iraniennes », ou « RTNI ».

La constitution spécifie plus loin que le directeur de l'organisation est choisi directement par la guide suprême pour 5 ans, et deux représentants de l'administration judiciaire, du président et du parlement contrôlent l'organisation. L'actuel directeur est Ezzatollah Zarghami. Parmi les anciens directeurs peuvent être cités Ali Larijani et Mohammad Hashemi.

L'IRIB est l'organe de relais des propos du gouvernement de la république islamique depuis la révolution de 1979. La constitution de la république islamique d'Iran proclame: « La liberté d'expression et de publication des idées de l'IRIB doit être en ligne avec les lois islamique et les intérêts nationaux. »

HistoireModifier

De 2004 à 2014, la chaîne est dirigée par Ezzatollah Zarghami, qui est en faveur d'une politique pro-arabe et pro-Islam pour IRIB. En septembre 2010, l'IRIB lance un bouquet de chaînes en continu en arabe et orientées vers la promotion des productions audiovisuelles et cinématographiques iraniennes. Les programmes sont diffusés en Syrie, au Liban, dans les Émirats arabes unis, ainsi qu'en Afghanistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, et Inde[1].

Faits à propos de l'IRIBModifier

  • L'IRIB a des branches dans dix-sept pays, dont la France, et diffuse dans plus de 25 langues.
  • L'IRIB diffuse sur quatre canaux nationaux en Iran, un canal d'informations internationales, et trois canaux par satellite pour l'international. Il diffuse aussi sur des canaux provinciaux en Iran, à raison de un par province. L'IRIB fournit aussi 8 stations de radios majeures.
  • L'IRIB possède aussi une société de production appelée « Sima Film ».

InternetModifier

La Radio de la République Islamique d'Iran dispose d'un site internet, en plusieurs langues. Le site internet est hébergé au sein même du territoire iranien, avec des sites miroirs un peu partout à l'étranger (le dernier étant localisé en République Tchèque, vérifiable auprès de l'enregistrement whois du 6 octobre 2012)

ActivitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mehran Riazaty, Khomeini’S Warriors: Foundation of Iran’S Regime, Its Guardians, Allies Around the World, War Analysis, and Strategies, Xlibris Corporation, (ISBN 978-1-5144-7031-2, lire en ligne)

Liens externesModifier