Isidorus van Mens

artiste néerlandais
Isidorus van Mens
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
OosterhoutVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Isidorus (Is.) Maria Cornelis van Mens ou Isidore Van Mens, né le à Berlicum et mort le à Oosterhout dans le Brabant-Septentrional, est un dessinateur, lithographe, graveur et peintre néerlandais.

BiographieModifier

Né le à Berlicum[1], Isidorus van Mens est d'abord un artiste autodidacte[2].

Pendant ses études à Amsterdam, il a souvent visité l'atelier du peintre-illustrateur Henk Meijer (nl), après quoi il a décidé de devenir peintre. Avec lui, il a visité plusieurs Académies Libres à Bruxelles[1]. Il a par ailleurs étudié l'histoire de l'art auprès de Willem Vogelsang (nl)[1].

Il vit et travaille dans plusieurs villes, alternant entre Amsterdam, Utrecht, Zandvoort et Bruxelles jusqu'en 1921[1].

Mens part ensuite en Tunisie en 1923 avant de s'installer définitivement à Mons la même année[1].

Il découvre Ghardaïa lors de son cinquième séjour au Maghreb en 1926[3].

Pour l'éditeur Valkhoff & Co à Amersfoort, il réalise un certain nombre de dessins de reliure, principalement pour des livres pour enfants et des livres de Cissy van Marxveldt (en)[réf. souhaitée].

Après avoir étudié aux Pays-Bas et en Belgique, il voyage en Indonésie en 1929, où il devient membre du Batavian Arts Circle[2].

Isidorus van Mens effectue des voyages d'études en Afrique du Nord, en France, en Espagne, à Bali et en Chine[1].

Il s'installe finalement à Oosterhout en 1984, où il meurt un an plus tard, le [1].

CritiqueModifier

« C'est un copieux et savoureux régal de couleurs auquel Isidore Van Mens nous convie, régal pour les yeux, régal pour l'esprit, régal à la fois abondant, substantiel et délicat. Ses peintures ont quelque chose d'exact, de rare et de merveilleux qui semblait n'exister que dans les fééries intérieures de l'imagination ou des souvenirs et que Van Mens évoque aux regards en les précisant[4]. »

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) « Notice d'Isidorus van Mens », sur rkd.nl (consulté le ).
  2. a et b (en) « Isidorus van Mens », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit  , sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).
  3. Marion Vidal-Bué, L'Algérie du sud et ses peintres: 1830-1960, , 211 p. (ISBN 9782842721756, lire en ligne), p. 125.
  4. « ? », La Revue sincère, vol. 5,‎ (lire en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier