Ouvrir le menu principal

Isabelle Choko

ancienne déportée et championne de France d’échecs
Isabelle Choko
IsabelleChoko1957.jpg
Isabelle Choko en 1957
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Izabela Sztrauch GalewskaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Lieux de détention

Isabelle Choko, née Izabela Sztrauch Galewska le à Łódź en Pologne, est une rescapée des camps de concentration et championne de France d’échecs.

BiographieModifier

Née à Łódź en Pologne, elle et ses parents sont chassés de leur officine et envoyés dans le ghetto de Łódź institué en 1940. Son père meurt en février 1942 des privations et de la faim. Au cours de l'été 1944, le ghetto est liquidé et Isabelle Choko et sa mère sont envoyées à Auschwitz où elle est sélectionnée dans un kommando de travail. En février 1945, lors de l'évacuation d'Auschwitz, elle est envoyée à Bergen-Belsen où sa mère meure. Affaiblie par le typhus, elle est sauvée par un médecin de l'armée américaine à la libération du camp[1]. A ce moment-là, elle ne pèse plus que 25 kg[2]. Elle est envoyée en Suède pour retrouver la santé avant de rejoindre un de ses oncles à Paris en 1946[3].

À Paris, elle rencontre Arthur Choko qu'elle épouse et avec qui elle a trois enfants[4]. Elle devient championne de France d'échecs en 1956[5]. Au début des années 2000, elle décide de témoigner sur la déportation en publiant son autobiographie Mes deux vies aux éditions Caractères[6]. Elle fera partie des 52.000 témoins survivants de la Shoah filmés par la Shoah Foundation (en) ainsi que pour le documentaire Les Survivants de Patrick Rotman[7].

DistinctionsModifier

  • Championne de France féminine d’échecs en 1956
  • Chevalier (2007) puis officier de la Légion d’honneur (2016)

PublicationsModifier

  • Isabelle Choko, La Jeune Fille aux yeux bleus, éditions Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah, coll. « Témoignages de la Shoah », , 402 p. (ISBN 978-2304044768)
  • (en) Isabelle Choko, Frances Irwin, Lotti Kahana-Aufleger, Margit Raab Kalina, Jane Lipski et the Holocaust Survivors’, Stolen Youth: Five Women’s Survival In The Holocaust, Memoirs Project, , 336 p. (ISBN 978-0976073925)
  • Isabelle Choko, Mes deux vies, Édition Caractères, , 224 p. (ISBN 978-2854463743)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Les libérations des camps et le retour des déportés », sur liberation-camps.memorialdelashoah.org (consulté le 4 mai 2018)
  2. « La Jeune Fille aux yeux bleus - Isabelle Choko », Fondation pour la Mémoire de la Shoah,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  3. « Mes deux vies et La jeune fille aux yeux bleus, Isabelle Choko, 2004 », sur www.cercleshoah.org, (consulté le 4 mai 2018)
  4. « Isabelle Choko, rescapée de la Shoah, a témoigné », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  5. « Vittel 1956 - championnat de France Féminin », sur HERITAGE des ECHECS FRANCAIS
  6. Mes deux vies, Caractères, (ISBN 9782854463743, lire en ligne)
  7. Mémorial de la Shoah, « Témoignage d'Isabelle Choko : ma libération », (consulté le 4 mai 2018)