Ouvrir le menu principal

Iouri Temirkanov

chef d'orchestre, metteur en scène de spectacles
Iouri TemirkanovЮрий Хатуевич Темирканов
Description de l'image Темирканов.jpg.
Nom de naissance Iouri Khatouïevitch Temirkanov
Naissance (80 ans)
Naltchik, Kabardino-Balkarie
RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale Chef d'orchestre
Collaborations Ievgueni Mravinski, Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, Kirov
Formation Conservatoire de Léningrad

Iouri Khatouïevitch Temirkanov (en russe : Юрий Хатуевич Темирканов; ISO 9 : Ûrij Hatuevič Temirkanov), né le à Naltchik dans la République socialiste soviétique autonome kabardino-balkare, est un chef d'orchestre russe d'origine tcherkesse.

BiographieModifier

Iouri Temirkanov commence à apprendre la musique à l'âge de 9 ans et à 13 ans il fréquente une école pour enfants talentueux à Leningrad où il apprend le violon et l'alto. Diplômé en 1965, il remporte l'année suivante le concours national soviétique de direction d'orchestre[1]. Il est alors invité par Kirill Kondrachine à faire une tournée en Europe et aux États-Unis avec le violoniste David Oistrakh et l'Orchestre philharmonique de Moscou.

Il fait ses débuts avec l'Orchestre philharmonique de Leningrad en 1967 ; c'est alors que Ievgueni Mravinski, le directeur musical de l'orchestre, en fait son chef assistant. En 1968, il devient chef principal de l'Orchestre symphonique de Leningrad ; il le demeure jusqu'à ce qu'il soit nommé en 1976 directeur musical de l'Opéra et du Ballet du Kirov. En 1988, il succède à Ievgueni Mravinski à la tête de l'Orchestre philharmonique de Leningrad, rebaptisé Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg en 1991.

En dehors de ses fonctions de chef d'orchestre en Russie, il a régulièrement dirigé le Royal Philharmonic Orchestra depuis 1978 ou l'Orchestre symphonique de Baltimore de 1998 à 2006. Il a également dirigé des orchestres à New York, Philadelphie, San Francisco, Rome et l'Orchestre National de France. Il est actuellement chef invité principal de l'Orchestre symphonique national du Danemark.

RéférencesModifier

  1. Scène Magazine mai 2008

Article connexeModifier

Liens externesModifier