Ouvrir le menu principal

Institut d'études avancées de Paris

centre de recherche à Paris
Institut d’études avancées de Paris
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
IEA de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisation
Président
Saadi Lahlou (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Partenaire
L'IEA de Paris est situé dans l'hôtel de Lauzun sur l'île Saint-Louis.

L’Institut d'études avancées de Paris (IEA de Paris) est un centre de recherche qui accueille des chercheurs du monde entier dans les domaines des sciences humaines et sociales. Il est également ouvert à d’autres disciplines, en particulier les sciences de la vie, dans le cadre de projets associant les sciences humaines et sociales. L’institut a été conçu pour stimuler la recherche de haut niveau, les échanges internationaux et interdisciplinaires ainsi que le développement de méthodes et d’objets de recherche nouveaux. Annuellement, l’IEA de Paris accueille en moyenne vingt-cinq chercheurs pour un séjour de recherche allant de cinq à dix mois.

HistoireModifier

L’IEA de Paris a été fondé en 2008 par la fondation Maison des Sciences de l’Homme Paris (FMSH) en collaboration avec l’École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS) et l’École normale supérieure (ENS Paris)[1]. Il a été inspiré par le modèle de l’Institute for Advanced Study de Princeton, fondé en 1930, qui a accueilli des chercheurs renommés comme Albert Einstein, Kurt Gödel ou Clifford Geertz, et qui a servi de source d’inspiration aux IEA qui ont été créés par la suite dans le monde entier. Devenu autonome en 2011, l’institut est soutenu par la ville de Paris et le Conseil régional d’Île-de-France, le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation ainsi que par des universités franciliennes et des grands organismes de recherche. Depuis 2013, l’IEA de Paris est installé à l’hôtel de Lauzun, un hôtel particulier du XVIIe siècle que la ville de Paris a mis à disposition de l’institut[2]. Les résidents y bénéficient de bureaux et de salles pour l’organisation de conférences et de colloques. L’IEA de Paris est membre du Réseau français des instituts d’études avancées (RFIEA) et du Network of European Institutes for Advanced Studies (NetIAS[3]). Son directeur actuel est Saadi Lahlou (en), professeur à la London School of Economics and Political Science. La sociologue Dominique Schnapper préside le Conseil d’Administration, l’historienne Carla Hesse le Conseil Scientifique[4].

RecherchesModifier

Les chercheurs résidents mènent des projets de recherche qui concernent les disciplines des sciences humaines et sociales, comme l’histoire, la philosophie, la sociologie, la littérature, l’histoire des sciences et bien d’autres. Gretty Mirdal (en), directrice de l’IEA de Paris de 2012 à 2018, a élargi ce champ par la création d’un programme thématique dédié aux neurosciences[5]. Les projets de recherche menés à l’institut se caractérisent par une approche interdisciplinaire, le développement de nouvelles méthodologies et axes de recherche[6].

Les résidents ainsi que les établissements partenaires de l’institut organisent annuellement une centaine de colloques et conférences en ses locaux, abordant parfois des problèmes sociétaux majeurs[7].

RésidentsModifier

Les candidatures à une résidence sont soumis à un processus d’évaluation répondant aux normes du Conseil européen de la recherche (CER). Chaque année sont sélectionnés en moyenne 25 chercheurs. Parmi les résidents accueillis figurent Jennifer Boittin[8], Robert Darnton[9], Itzhak Fried[10], Giandomenico Iannetti[11], Mark Lilla[12] et Elisabeth Spelke.

PartenariatsModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Naissance et développement de l’IEA de Paris au sein de la fondation Maison des Sciences de l’Homme, sur le site de la FMSH. Consulté le 17 janvier 2018.
  2. Edouard Launet, Les grands esprits se racontent, dans Libération, 8 décembre 2013. Consulté le 17 janvier 2018.
  3. NetIAS
  4. Carla Hesse sur le site de l'université Berkeley. Consulté le 17 janvier 2018.
  5. Jakob Sheikh, Med ret til eget palæ Dansktyrkiske Gretty Mirdal har konkurreret sig til akademisk toppost i Paris, dans Politiken, 22 décembre 2013. Consulté le 17 janvier 2018.
  6. Anna Maria Vileno, L’Institut d’Etudes avancées de Paris consacre deux journées d’études à la kabbale, dans Observatoire des Religions et de la Laïcité, 30 mai 2016. Consulté le 17 janvier 2018.
  7. The kill switch, dans Nature, 19 mai 2015. Consulté le 17 janvier 2018. Comment les populistes confisquent le peuple, sur France Culture, 5 décembre 2017. Consulté le 17 janvier 2018.
  8. Jennifer Boittin : Luttes féministes, anti-coloniales, anti-racistes, sur France Culture, 7 mars 2017. Consulté le 17 janvier 2018.
  9. Le témoin du vendredi : Robert Darnton, un américain à Paris, sur France Inter, 28 avril 2017. Consulté le 17 janvier 2018.
  10. Itzhak Fried, What makes peaceful neighbours become mass murderers, dans Nature, 11 mai 2015. Consulté le 17 janvier 2018.
  11. Giandomenico Iannetti : Universities abroad headhunting 95% of UCL’s top EU researchers, provost says, dans The Guardian, 29 août 2017. Consulté le 17 janvier 2018.
  12. La campagne américaine. Entretien avec Christine Ockrent, Mark Lilla, Roger Cohen, Laurence Nardon et Papa Ndiaye, sur France Culture, 20 juin 2015. Consulté le 17 janvier 2018.