Ouvrir le menu principal

Institut d'histoire des relations internationales contemporaines


L'Institut d'histoire des relations internationales contemporaines (IHRIC) est un centre de recherches spécialisé dans les relations internationales au xixe siècle et au xxe siècle.

L'actuel président de cet institut est l'historien français Georges-Henri Soutou, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris et membre de l'Institut de France.

Fondation de l'InstitutModifier

L'Institut d'histoire des relations internationales contemporaines a été fondé par l'historien Pierre Renouvin à la Sorbonne en 1935[1]. Sa création est officialisée par le décret du 20 janvier 1936[2], qui le charge de contrôler la gestion de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) et du musée de la Grande Guerre. Jusqu'en 1939 les activités de l'IHRIC et de la BDIC se confondent, mais après la Seconde Guerre mondiale elles se séparent car l'Institut s'oriente vers de nouvelles actions[3]. Il contribue alors au renouvellement de l'historiographie des relations internationales[4].

ActivitésModifier

Article détaillé : Relations internationales (revue).

L'IHRIC compte au milieu des années 1980 plus de 100 membres, dont des associés étrangers. Ses réunions, mensuelles, se tiennent à l'Institut de France[5].

Il collabore avec l'Institut des hautes études internationales de Genève dans le cadre de la publication de la revue Relations Internationales. Fondée en 1974 par Jean-Baptiste Duroselle et Jacques Freymond, elle publie quatre numéros par an[6]. Avec la Revue d'histoire diplomatique, elle fait partie des deux grandes revues en français à se consacrer à l'histoire des relations internationales[7].

Depuis 1996 l'IHRIC décerne chaque année le prix Jean-Baptiste Duroselle, attribué à une thèse et à un mémoire de master[8].

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Baptiste Duroselle, Itinéraires, idées, hommes et nations d'Occident, XIXe-XXe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 1991, p. 95.
  2. Journal officiel du 23 janvier 1936, p. 1009.
  3. La Recherche historique en France de 1940 à 1965, Paris, CNRS, 1965, p. 121.
  4. Jean Maurice Bizière et Pierre Vayssière, Histoire et historiens. Antiquité, Moyen Âge, France moderne et contemporaine, Paris, Hachette, coll. « Carré histoire », 1995, p. 216.
  5. Jacques Thobie, « Relations internationales » dans André Burguière (dir.), Dictionnaire des sciences historiques, Paris, PUF, 1986, p. 573.
  6. D'après la présentation de la revue sur le site des PUF.
  7. Lucien Bély et Georges-Henri Soutou, « Les relations internationales » dans Pascal Cauchy, Claude Gauvard et Jean-François Sirinelli, Les Historiens français à l'œuvre 1995-2010, Paris, PUF, 2010, p. 277.
  8. D'après le site de l'IEP de Paris.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier