Georges-Henri Soutou

historien français

Georges-Henri Soutou est un historien contemporanéiste français né à Genève le .

Il est membre de l'Institut de France.

BiographieModifier

Il est le fils de Jean-Marie Soutou, diplomate, qui fut notamment directeur des affaires d’Europe au ministère des Affaires étrangères (1961-62), ambassadeur de France en Algérie (1971-1975) et secrétaire général au ministère des Affaires étrangères[1], et, par sa mère, une « Espagnole républicaine », petite-fille du président du gouvernement espagnol Antonio Maura[2], le neveu de Jorge Semprún.

Il fait le choix d'étudier l'histoire à la Sorbonne et travaille sur le domaine allemand avec Jacques Droz, puis réalise une thèse complémentaire sous la direction de Jean-Baptiste Duroselle consacrée au maintien du blocus infligé à l'Allemagne après l'armistice de la Première Guerre mondiale[2]

Il enseigne à la Sorbonne (université Paris IV) depuis 1988 et à l'Institut d'études politiques de Paris depuis 2005.

Ses domaines de recherche sont relatifs aux relations internationales au XXe siècle, en particulier sur la Première Guerre mondiale et les relations Est-Ouest après 1945. Son ouvrage L'Or et le sang – Les buts de guerre économiques de la Première Guerre mondiale est « considéré comme l'un des meilleurs ouvrages d'élucidation des origines de la Première Guerre mondiale »[3].

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en .

Depuis 2012, il préside l'Institut de stratégie comparée.

Il est président du Comité d'organisation de l'association des internationalistes, ainsi que membre du club Le Siècle[4]. Il est directeur de la Fondation Thiers.

PublicationsModifier

  • La Guerre froide de la France 1941-1990, Tallandier, 2018, 588 p.
  • La grande illusion - Quand la France perdait la paix 1914-1920 ; Paris (Tallandier), 2015.
  • L'Europe de 1815 à nos jours ; Paris (PUF, coll. « Nouvelle Clio »), 2007.
  • La Guerre de cinquante ans ; Paris (Fayard), 2001.
  • L'Alliance incertaine – Les rapports politico-stratégiques franco-allemands (1954-1996) ; Paris (Fayard), 1996.
  • L'Or et le sang – Les buts de guerre économiques de la Première Guerre mondiale ; Paris (Fayard), 1989.

BibliographieModifier

  • Eric Bussière, Isabelle Davion, Olivier Forcade et Stanislas Jeannesson, Penser le système international (XIXe-XXIe). Autour de l'œuvre de Georges-Henri Soutou, Paris, PUPS, 2013, 424 p.

Notes et référencesModifier

  1. Raymond Offroy, « Biographie Jean-Marie Soutou », sur whoswho.fr (consulté le 24 mars 2019).
  2. a et b « L'historien des relations internationales Georges-Henri Soutou », Entretien, La Nouvelle Revue d'histoire, no 86, septembre-octobre 2016, p. 6-9.
  3. Entretien Christophe Réveillard, « Que lisez-vous ? », La Nouvelle Revue d'histoire, no 73, juillet-août 2014, p. 7.
  4. http://cryptome.org/

Liens externesModifier