Ingeborg Eriksdotter

reine de Norvège

Ingeborg Eriksdotter (c. 1244 – 24/) est une princesse danoise. Elle épouse le roi Magnus VI de Norvège et devient reine de Norvège. Plus tard comme reine douairière elle joue un rôle politique important pendant la minorité de son fils le roi Éric II de Norvège[1].

Ingeborg Eriksdatter
Titre de noblesse
Reine consort
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Jutta de Danemark (en)
Agnès de Danemark (en)
Sophie de DanemarkVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Éric II de Norvège
Olav Magnusson (d)
Håkon V de Norvège
Magnus Magnusson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Ingeborg est la seconde des filles du roi Éric IV de Danemark et de Jutte de Saxe[2]: elle n'est âgée que d'environ six ans lors du meurtre de son père. Sa mère retourne en Saxe et épouse le comte Burchard VIII de Querfurt-Rosenburg. Ingeborg et ses trois sœurs vivent en grande partie à la cour de leur oncle le roi Christophe Ier de Danemark et de son épouse Margaret Sambiria. Les quatre sœurs sont les héritières d'importants domaines au Danemark. Le conflit lié aux réclamations d'Ingeborg au sujet de son héritage sera à l'origine d'un conflit intermittent antre le Norvège et le Danemark pendant les décennies suivantes.

Ingeborg est promise en mariage par le conseil de gouvernement danois au prince Magnus, le fils et héritier du roi Haakon IV de Norvège. Ingeborg arrive à Tønsberg le , elle est placée sur instruction du roi Haakon dans un monastère à Horsens (dominikanerkloster ved Horsens). Le , elle épouse le Prince Magnus à Bergen. Magnus et Ingeborg sont alors couronnés directement après leur mariage et Magnus reçoit la région de Ryfylke sous son administration personnelle. Leur union est décrite comme heureuse[3].

Le le roi Haakon IV de Norvège meurt pendant une expédition en Écosse dans les Hébrides, et Magnus devient seul souverain de Norvège. Ingeborg ne semble pas jouer un rôle politique comme reine. Ses deux fils aînés Olaf (1262 – ) et Magnus (né et mort en 1264) meurent en enfance, mais les deux plus jeunes deviendront les rois de Norvège: Eric II (1268 – ) et Haakon V (ca. )[4]

En 1280, elle devient veuve. Ingeborg devient alors une personnalité importante dans le gouvernement du pays pendant la minorité de son fils le roi Eirik, bien qu'elle ne soit pas formellement régente. Son influence croit encore lorsque son fils est déclaré majeur en 1283. Son principal partisan Alv Erlingsson, qui était un cousin éloigné du roi Magnus sert comme gouverneur de Borgarsyssel dont ce qui est l'actuel comté d'Østfold.

Pendant le règne de son cousin le roi Éric V de Danemark, Ingeborg entreprend un conflit pour recouvrer son héritage qu'elle n'avait jamais obtenu. Cette affaire privée est à l'origine d'hostilités entre la Norvège et les cités de la Ligue Hanséatique qui entretiennent d’intenses relations commerciale avec le Danemark. Plusieurs nobles danois dont le comte Jacob de Halland, prennent son parti contre la monarchie danoise mais elle meurt avant que l'affaire soit terminée.

Notes et référencesModifier

  1. Ingeborg Eriksdatter – utdypning (Store norske leksikon)
  2. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh Frankfurt am Main, 2004 (ISBN 3-465-03292-6), Die Könige von Dänemark 1157-1412. Volume III Tafel 100
  3. Ingeborg, Dronning af Norge (Dansk biografisk Lexikon)
  4. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh Frankfurt am Main, 2004 (ISBN 3-465-03292-6), Die Nachkommen von König Harald Schönhaar von Norvegen. Volume III Tafel 111: