Ighram

commune d'Algérie

Ighram
Noms
Nom arabe إغرم
Nom berbère ⵉⵖⵔⵎ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Akbou
Président de l'APC Madjid Hamidouche
[2017/en cours]
Code postal 06210
Code ONS 0615
Démographie
Population 12 387 hab. (2008[1])
Densité 247 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 27′ 47″ nord, 4° 30′ 19″ est
Altitude Min. 306 m
Max. 306 m
Superficie 50,11 km2
Localisation
Localisation de Ighram
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ighram
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ighram

Ighram (en tamazight : ⵉⵖⵔⵎ Ighrem) est une commune algérienne sise dans la daïra de Akbou, wilaya de Béjaïa, dans la région de Kabylie.

GéographieModifier

La commune est localisée en haute Soummam, sur sa rive gauche. Elle est située au sud-ouest de la wilaya de Béjaïa ; distante de plus de 70 km de son chef-lieu et à moins de 5 km du chef-lieu de la commune d'Akbou. Elle s'étend sur une superficie de 5011 ha ; se trouve comprise entre les latitudes 4031,5 et 4043, et les longitudes 627 et 635,5.

Administrativement, elle est limitée :

Pour une superficie de 50,11 km², la population de la commune d'Ighram est estimée à 16 878 habitants dont 8 472 masculins et 8 406 féminins, avec une densité de 332 hab/km² (statistiques au 31/12/2003).

Villages et hameauxModifier

Le peuplement humain se caractérise par une forte densité au niveau des anciens noyaux. Elle est composée de plusieurs villages: (

- Tizi maali,

- Elma-ouguenane,

- Ath Amar Ouzeguene, Ath Kerrou, Azouna, Ath Selam, Boukir, Iaamourene, Igguirven, Ighrem, Ighil Nacer, Ikherbouchen, Irsen, Laazib Ulahdir, Mecheta, Taslent, Tazagharth, Tifthisin, Tighilt Makhlouf, Ath Zeggan, Beni Sellam, Imedjkounene ,,,, et autres). Cette caractéristique est due à l'influence du relief.

DiversModifier

Ces noyaux présentent une caractéristique morphologique similaire, à savoir un tissu très dense de constructions agglomérées à un seul niveau, construites avec les matériaux localement disponibles – ici la pierre – avec une couverture en tuiles rondes. Les habitations sont centrées autour de cours intérieures tant que l’activité agricole constitue la ressource de base des familles. La construction a la double fonction d’habitation et d’exploitation agricole, accueillant les bêtes de somme, les ovins, et parfois les bovins élevés par la famille.

La guerre de libération et l’émigration ont vidé ces villages de leur population, ce qui a engendré un double processus : dégradation relative du bâti mais peu de transformation du bâti.

ClimatModifier

Le climat qui règne à Ighram fait que les hivers et les étés sont respectivement doux et chauds ; les précipitations moyennes interannuelles varient entre 6,33 mm et 70,45 mm avec un pic pluviométrique au mois de décembre. En saison hivernale, la commune reçoit une moyenne de 63,63 mm d’eau. La neige occupe les altitudes les plus élevées de la haute montagne. Par contre les températures oscillent entre 8,68 C° et 30,80 C°.

Sur le plan économique la commune d’Ighram ne connaît pas de dynamisme par manque d’équipement qui fait que la commune dépend totalement de la commune d’Akbou.

Notes et référencesModifier