Hurricane Run

Hurricane Run
Image illustrative de l’article Hurricane Run
Portrait de Hurricane Run par Charles Church

Père Montjeu
Mère Hold On
Père de mère Surumu
Sexe M
Naissance 2002
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 14 décembre 2016
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Gestüt Ammerland
Propriétaire Michael Tabor
Entraîneur André Fabre
Jockey Kieren Fallon
Rating Timeform 134
FIAH 130
Nombre de courses 14
Nombre de victoires 8 (5 places)
Gains en courses 2 741 825 €
Distinction Cheval de l'année en Europe (2005)
Principales victoires Prix de l'Arc de Triomphe
Derby d'Irlande
Tattersalls Gold Cup
King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes

Hurricane Run (2002-) est un cheval de course irlandais à la robe bai appartenant au haras de Coolmore, élevé par Gestut Ammerland, entrainé par André Fabre et monté par Kieren Fallon. Il est le lauréat de l'édition 2005 du Prix de l'Arc de Triomphe.

Carrière de coursesModifier

Né en 2002, Hurricane Run est un fils de Montjeu (vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe 1999) et de Hold On, par l'étalon allemand Surumu. Il ne fait qu'une seule apparition à la fin de son année de 2 ans, qui se solde par une victoire. En 2005, après une course de rentrée, il s'adjuge le Prix Hocquart, tout en versant dans la ligne droite, comme il en a la mauvaise habitude. Favori d'un Prix du Jockey-Club qui, pour la première fois cette année-là, passe de 2 400 à 2 100 mètres, il y subit la loi du Britannique Shamardal, auquel ce raccourcissement de distance sied parfaitement. Hurricane Run est quant à lui un vrai poulain de distance classique, et il le prouve en remportant le Derby d'Irlande. Mis au repos durant l'été, il fait son retour dans le Prix Niel, sous de nouvelles couleurs, celles de Michael Tabor, l'un des associés de Coolmore : après sa balade irlandaise, la toute puissante écurie a sorti le chéquier pour s'offrir le poulain pour une somme murmurée de 30 millions d'euros[1]. Et c'est un achat gagnant : Hurricane Rune remporte le Prix Niel et se pose en postulant sérieux à la victoire Prix de l'Arc de Triomphe, sinon en favori face au vainqueur d'Epsom, Motivator, à la lauréat des Oaks et du Vermeille, l'Aga Khan Shawanda, et une pléthore de bons chevaux d'âge, dont le tenant du titre Bago. Tous devront s'incliner, Hurricane Run s'imposant par deux longueurs devant le stayer Westerner et Bago. Il reçoit sans surprise plusieurs récompenses de fin d'année, dont le titre de Cheval de l'année 2005 en France devant Divine Proportions, celui de cheval de l'année en Europe et de meilleur 3 ans, tandis que la FIAH et Timeform, en lui attribuant respectivement 130 et 134 de rating, le consacrent tous deux numéro 1 mondial de l'année.

En 2006, Hurricane Run accroche à son palmarès d'autres victoires prestigieuses, notamment la Tattersalls Gold Cup et le King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes. Il est battu par Shirocco dans le Prix Foy, mais sans avoir été sollicité par son jockey, qui a voulu le préserver pour le Prix de l'Arc de Triomphe 2006. Le dimanche , il se présente en favori au départ du 85e Prix de l'Arc de Triomphe, pour tenter une passe de deux qui n'a plus été réalisée depuis Alleged en 1978. Cependant, il doit affronter Deep Impact, le meilleur cheval japonais de tous les temps, au palmarès éloquent. Collé à la corde, Hurricane Run ne parvient pas à déclencher son action habituelle, et doit se contenter de la 4e place sur la piste, derrière Rail Link, Pride et Deep Impact. Le déclassement de ce dernier quelques semaines plus tard lui permet cependant de terminer 3e, tandis qu'il achève sa carrière par une troisième place dans les Champion Stakes remportées par Pride. Son rating FIAH est de 126, soit le 8e de l'année 2006, une livre derrière Rail Link et Deep Impact.

PalmarèsModifier

  France

  Irlande

  Royaume-Uni

Au harasModifier

Hurricane Run officie comme étalon au haras irlandais de Coolmore (30 000  la saillie en 2007, 20 000  en 2009, 15 000  en 2010), avant d'être exporté en Allemagne, où ses tarifs sont fixés à 12 000 € en 2016, l'année de sa mort. Il revendique deux vainqueurs de groupe 1, dont Ecot (Critérium International, Joe Hirsch Turf Classic Invitational Stakes). Hurricane Run est euthanasié en raison de complications post-opératoires, le [2].

OriginesModifier

La famille maternelle de Hurricane Run est allemande, sa mère, Hold On se réclamant de ses frères, Hondo Mondo (par Caerleon), vainqueur de groupe 2, et Hondero (par Damister), lauréat de groupe 3. Surumu, le père de Hold On, était l'un des plus importants reproducteurs d'Allemagne, donnant de nombreux champions, dont le grand sire Acatenango.

Origines de Hurricane Run
Père
Montjeu
Sadler's Wells Northern Dancer Nearctic
Natalma
Fairy Bridge Bold Reason
Special
Floripedes Top Ville High Top
Sega Ville
Toute Cy Tennyson
Adele Toumignon
Mère
Hold On
Surumu Literat Birkhan
Lis
Surama Reliance
Suncourt
Hone Sharpen Up Atan
Rocchetta
Lucy Sheshoon
Laverock


Notes et référencesModifier

  1. Mayeul Caire, « Deux maîtres étalons », sur Libération (consulté le )
  2. (en) « Former Irish Derby winner Hurricane Run dies », sur The Irish Times (consulté le )