Huis Bergh

château néerlandais

Huis Bergh
Image illustrative de l’article Huis Bergh
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Lord Van den Bergh
Destination actuelle Collection d'objets d'art; lieu d'activités sociales et culturelles
Protection Monumentenbordje 2014.svg Monument national (526788)
Site web http://www.huisbergh.nl
Coordonnées 51° 52′ 27″ nord, 6° 14′ 27″ est
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Gueldre
Ville 's-Heerenberg
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Huis Bergh

Huis Bergh est un château situé à 's-Heerenberg, dans la commune de Montferland, province de Gueldre, près de la frontière allemande. C'est l'un des plus grands châteaux des Pays-Bas. Son nom est donné à la région du Pays de Bergh (Land van den Bergh)[1]. Il était la propriété de la famille des Comtes de Bergh.

HistoireModifier

L'histoire de la construction remonte au XIIIe siècle. Les parties principales du château datent des XIVe, XVe et XVIIe siècles. Au début de la Révolte des gueux, sous le règne du stathouder Guillaume de Berghes, le bâtiment est endommagé. En 1735 le château est détruit par le feu. Entre 1799 en 1842, pendant la Mission de Hollande, le château abritait un séminaire catholique.

En 1912, Huis Bergh et ses dépendances sont acquis par Jan Herman van Heek (1873 - 1957), un industriel du textile et collectionneur d'art d'Enschede. Il restaure les bâtiments. En 1939, un autre feu endommage le bâtiment mais la plupart du mobilier et des œuvres d'art est sauvé. La rénovation démarre la même année et est terminée en 1941.

Le château est maintenant un lieu de communication événementielle, lieu de concerts, d'expositions et de spectacles, aussi un hôtel de luxe[2].

Collection d'artModifier

Huis Bergh contient une collection de peintures italiennes de la première époque; un exemple célèbre en est un tableau représentant un ange, partie de la Maestà de Duccio di Buoninsegna, qui a rejoint la collection du château au XIXe siècle. Un autre joyau est une copie d'un portrait d'Érasme par Hans Holbein le Jeune. On trouve aussi une œuvre de l'école de Jérôme Bosch, les Noces de Cana ('s-Heerenberg) (nl), et une Découverte de la vraie croix, de Jan Polack, datant de 1496. Huis Bergh possède en outre une importante collection de manuscrits médiévaux, dont des livres d'heures, des pièces de monnaies, des armures, et des portraits d'anciens propriétaires.

La base de cet ensemble d'objets d'art vient de la collection de Friedrich Wilhelm Mengelberg (en) (1837 - 1919) acquise par Jan Herman van Heek en 1919.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Tableaux (sélection)Modifier

Sculptures (sélection)Modifier

  • Inconnu, Vierge à l'Enfant sur la lune, vers 1500.
  • Inconnu, Retable avec Marie, Jésus et la Trinité, saintes Élisabeth et Catherine, vers 1475.

Manuscrits (sélection)Modifier

  • Livre d'heures, Bruges, vers 1460.
  • Bible de saint Jérôme, France, vers 1230. 645 folios, 53 initiale peintes, 82 initiales historiées.
  • Thomas d'Aquin Quaestiones de duodecim quodlibet, vers 1450. 273 folios. Onze grandes et 330 petites initiales.

Notes et référencesModifier

  1. Berghapedia.
  2. Kasteel Huis Bergh. Site du château.

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (nl) D. Kransber et H. Mils, Kastelengids van Nederland, middeleeuwen, Bussem, (ISBN 90 228 3856 0).
  • (nl) K. A. Kalkwiek, A. I. J. M. Schellart, H. P. H. Jansen et P. W. Geudeke, Atlas van de Nederlandse kastelen, Alphen aan den Rijn, (ISBN 90 218 2477 9).
  • (nl) H. W. van Helsdingen, Gids voor de Nederlandse kastelen en buitenplaatsen, Amsterdam, .
  • (nl) H. M. J. Tromp, Kijk op kastelen, Amsterdam, (ISBN 90 10 02446 6).

Liens externesModifier

Voir aussiModifier