Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naundorff.
Ne doit pas être confondu avec Hugues de Bourbon-Parme.
Hugues de Bourbon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Famille

Hugues Charles Guy de Bourbon, né le [1] à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), est un membre de la Famille Naundorff qui prétend au trône de France, en tant que descendant de Karl-Wilhelm Naundorff, le plus célèbre de ceux qui, au XIXe siècle, prétendirent être le dauphin Louis XVII, fils du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette d'Autriche, officiellement mort à la tour du Temple[2].

Sommaire

FamilleModifier

Article détaillé : Famille Naundorff.

Hugues Charles Guy de Bourbon est né le à Saint-Germain-en-Laye, de Charles Louis Edmond de Bourbon (Charles XII) (1929-2008) et de Renée Paulette Divoux.

BiographieModifier

Hugues de Bourbon habite à Fondettes, près de Tours (Indre-et-Loire) et exerce le métier de libraire spécialisé dans les ouvrages rares du XIXe siècle et du XXe siècle[3].

Contrairement à son père Charles de Bourbon (Charles XII), et étant né hors mariage mais légitimé par le mariage de ses parents en 1986, il ne revendique pas le trône de France, laissant les prétentions naundorffistes à la branche canadienne des Naundorff, représentée par Charles-Louis de Bourbon (Charles XIII) (1933).

ArmoiriesModifier

  Blasonnement :
D'azur à un sacré-cœur de gueules accompagné de trois fleurs de lys d'or.
Commentaires : En 1879, Louis-Charles de Bourbon (« Charles XI ») (1831-1899) et sa sœur Amélie (1819-1891) décident de porter le Sacré-Cœur en « abîme » sur l'écu traditionnel des rois de France aux trois fleurs de lys.

AscendanceModifier

RéférencesModifier

  1. Raphaël Chambriard, « Le descendant de Louis XVII vivrait-il en Touraine ? », sur www.lanouvellerepublique.fr, (consulté le 8 octobre 2015)
  2. Philippe Delorme, Louis XVII la biographie, Via Romana, 2015
  3. Raphaël Chambriard, « Le descendant de Louis XVII vivrait-il en Touraine ? », La Nouvelle Républqiue,‎ (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier