Ouvrir le menu principal

Cette page regroupe les armoiries des différents fiefs qui ont relevé directement de la couronne de France.

Note : certains fiefs situés à l'est des rivières du Rhône, de la Saône et de la Meuse, actuellement situés en France, relevaient alors du Saint-Empire.

Sommaire

Figure Blasonnement
Blason pays fr FranceAncien.svg Blason France moderne.svg Royaume de France

avant le XIVe siècle : d'azur semé de fleurs de lys d'or, dit "France ancien"[1].

après le XIVe siècle : d'azur aux trois fleurs de lys d'or, dit "France moderne"[1].

Les fiefsModifier

Figure Nom du fief et blasonnement
   

Alençon (comté, puis duché en 1414)

Maison de Bellême : D'or aux trois bandes d'azur, au franc quartier de gueules[2].

Maison de Valois : D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure de gueules chargée de huit besants d'argent[3].

après le XVe siècle : D'azur aux trois fleurs de lys d'or à la bordure de gueules chargée de huit besants d'argent[3].

    Albret (seigneurie, puis comté)

avant le XVe siècle : De gueules plain[4].

après le XVe siècle : Ecartelé en 1 et 4 d'azur aux trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules[4].

   

Angoulême (comté)

Taillefer : Losangé d'or et de gueules[5].

Lusignan : Burelé d'argent et d'azur de huit pièces[5].

Valois-Orléans : D'azur aux trois fleurs de lys d'or au lambel d'argent à trois pendants, chaque pendant chargé d'une lune de gueules[6].

    Anjou (Comté, puis duché en 1360)

Article détaillé : Blason d'Anjou

avant 1300 : D'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules[3].

après 1350 : D'azur aux trois fleurs de lys d'or à la bordure de gueules[7]

    Armagnac (comté)

avant 1304 : D'argent au lion de gueules[8].

après 1304 (comtes d'Armagnac et de Rodez) : Écartelé, aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, aux 2 et 3 de gueules au léopard lionné d'or[9].

  Artois (comté)

D'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules chaque pendant chargé de trois châteaux d'or (châtelé de neuf pièces d'or)[10].

  Astarac (comté)

Écartelé en 1 et 4 d'or et en 2 et 3 de gueules[11].


 
Aumale (comté, puis duché après 1547)

Comté : D'argent à la bande de gueules chargée de trois besants d'or[12].

Duché : Écartelé, en 1 et 4 coupé et parti en 3, au premier fascé de gueules et d'argent, au second d'azur semé de lys d'or et au lambel de gueules, au troisième d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même, au quatrième d'or aux quatre pals de gueules au cinquième parti d'azur semé de lys d'or et à la bourdure de gueules, au sixième d'azur au lion contourné d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, au septième d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, au huitième d'azur semé de croisettes d'or aux deux bar adossés d'or. Sur le tout d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent le tout brisé d'un lambel et d'une bordure de gueules (Cadet des Ducs de Guise) ; et en 2 et 4 d'azur aux trois fleurs de lys d'or et au baton péri de gueules[13].

    Auvergne (comté)

d'or au gonfanon de gueules frangé de sinople[14],[15].

Auvergne (dauphiné) Dauphiné d'Auverne :D'or au dauphin pâmé d'azur[15]..

  Armes parlantes.

  Aurillac (comté)

Parti de gueules à l'engrêlure de sinople en chef, et de sinople à l'engrêlure de gueules tout autour. Ou parti de gueules et de sinople à la bordure engrêlée de l'un en l'autre[16].

  Auxonne (comté)

De gueules à l'aigle éployée d'argent[17].

  Bar (comté, puis duché en 1415)

D'azur semé de croisettes d'or et aux deux bars adossés d'or[18].

  Armes parlantes.

    Béarn (vicomté)

avant 1290 : D'or aux deux vaches de gueules, accornées, colletées et clarinées d'azur, passant l'une sur l'autre[19].

après 1290 (Foix-Béarn): Écartelé en 1 et 4 d'or aux trois pals de gueules et en 2 et 3 d'or aux deux vaches de gueules, accornées, colletées et clarinées d'azur, passant l'une sur l'autre[6].

    Beaujeu (seigneurie)

D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, brisé d'un lambel de cinq pendants du même brochant sur le lion[4].

Pierre de Beaujeu (1438 † 1503) : D'azur à trois fleurs de lys d'or à la bande de gueules chargée au franc quartier d'or au lion de sable et au lambel de gueules de cinq pendants brochant sur le lion[1].

  Berry (duché)

D'azur aux trois fleurs de lys d'or à la bordure engrelée de gueules[20].

  Bigorre (comté)

D'or aux deux lions léopardés de gueules, armés et lampassés d'azur, passant l'un sur l'autre[21].

    Blois (comté)

avant 1230 : D'azur, à une bande d'argent, cotoyée de deux cotices d'or[22].

après 1241 (Maison de Châtillon) : De gueules aux trois pals vairé d'argent et d'azur, au chef d'or au lambel d'azur[22].

  Boulogne (comté)

D'or aux trois tourteaux de gueules[4].

   

Bourbon (duché)

seigneurs de la maison de Dampierre : D'or au lion de gueules accompagné de huit coquilles d'azur disposés en orle[23].


ducs capétiens avant le XVe siècle : D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande de gueules[24],[25].


ducs capétiens après le XVe siècle : D'azur aux trois fleurs de lys d'or à la bande de gueules[24].


ducs capétiens au XVIIIe siècle et XIXe siècle (maison de Bourbon-Condé) : De France au bâton péri en bande de gueules.

    Bourgogne (duché)

avant 1361 : Bandé d'or et d'azur, à la bordure de gueules, dit "Bourgogne ancien"[1],[26].

après 1364 : Écartelé en 1 et 4 d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules (dit "Bourgogne moderne") et en 2 et 3 bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules[1],[26].

    Bretagne (duché)

de 1200 à 1320 : Échiqueté d'or et d'azur au franc-quartier d'hermine et à la bordure de gueules[1].

après 1320 : D'hermine plain[27].

  Carlat (vicomté, puis comté en 1643)

De gueules, au lion léopardé d'or.[28].

  Cerdagne (comté)

Écartelé en sautoir, aux 1er et 4e d'or à quatre pals de gueules et aux 2e et 3e d'argent à la croix de gueules[29].

  Champagne (comté)

D'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d'or[30].

 
 
Charolais (comté)

De gueules au lion, la tête contournée, d'or, armé et lampassé d'azur [31].

entre 1433 et 1467 (Charles le Téméraire) : Écartelé en 1 et 4 d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure componée d'argent et de gueules et en 2 parti de bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules et de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules et en 3 parti de bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules et d'argent au lion de gueules armé et lampassé d'or. Sur le tout d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules. Les armes brisées d'un lambel d'argent.[32],[33]

   
   
Clermont-en-Beauvaisis (comté)

de 1160 à 1191 (Creil) : De gueules semés de trèfles d'or et aux deux bars adossés de même[34].

de 1191 à 1218 (Blois) : D'azur, à une bande d'argent, cotoyée de deux cotices d'or[22].

de 1218 à 1252 (Hurepel) : D'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel à cinq pendant de gueules[1].

de 1268 à 1527 (Bourbon): D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande de gueules[24].

    Comminges (comté)

Armes anciennes : D'argent, à la croix pattée de gueules[35],[36].

Armes modernes (à la suite d'une erreur de transcription au XVIIe siècle ): De gueules aux quatre otelles d'argent adossées et posées en sautoir[36].

    Dauphiné du Viennois (dauphin)

avant 1349 : D'or au dauphin d'azur, crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules[37].

après 1349 : Écartelé en 1 et 4 d'azur aux trois fleurs de lys d'or et au 2 et 3 d'or au dauphin d'azur, crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules[38].

  Armes parlantes.

  Dreux (comté)

Échiqueté d'or et d'azur à la bordure de gueules[1].

  Elbeuf (marquisat puis duché)

Coupé et parti en 3, au premier fascé de gueules et d'argent, au second d'azur semé de lys d'or et au lambel de gueules, au troisième d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même, au quatrième d'or aux quatre pals de gueules au cinquième parti d'azur semé de lys d'or et à la bourdure de gueules, au sixième d'azur au lion contourné d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, au septième d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, au huitième d'azur semé de croisettes d'or et aux deux bar d'or. Sur le tout d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent le tout brisé d'un lambel et d'une bordure de gueules[13].

   

Évreux (comté)

De gueules au lion d'argent à la queue fourchée[39].

Embrassé de huit pièces d'argent et de gueules[39].

D'azur semés de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules[1].

  Fezensac (comté)

D'argent au lion de gueules[8].

  Flandre (comté)

D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules[40].

    Foix (comté)

avant 1290 (Foix-Béarn): D'or aux trois pals de gueules[41].

après 1290 : Écartelé en 1 et 4 d'or aux trois pals de gueules et en 2 et 3 d'or aux deux vaches de gueules, accornées, colletées et clarinées d'azur, passant l'une sur l'autre[41].

  Forez (comté)

De gueules au dauphin d'or[42].

  Guînes (comté)

Vairé d'or et d'azur, au chef d'azur à trois fleurs de lys d'or[réf. nécessaire],[43].

  Guise (duché)

Coupé et parti en 3, au premier fascé de gueules et d'argent, au second d'azur semé de lys d'or et au lambel de gueules, au troisième d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même, au quatrième d'or aux quatre pals de gueules au cinquième parti d'azur semé de lys d'or et à la bourdure de gueules, au sixième d'azur au lion contourné d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, au septième d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, au huitième d'azur semé de croisettes d'or et aux deux bar d'or. Sur le tout d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent le tout brisé d'un lambel de gueules[13].

    Limoges (vicomté)

avant 1291 : D'or à trois lionceaux d'azur, armés et lampassés de gueules[44].

après 1291 : D'hermine, à la bordure de gueules[44].

  Maine (comté)

D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure de gueules chargé au franc quartier d'un lion d'argent[1].

    la Marche (comté)

Lusignan : Fascé d'argent et d'azur de huit pièces[5].

Bourbon : D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande de gueules chargé de trois lionceaux d'argent[1].

  Mayenne (duché en 1573)

Écartelé, en 1 et 4 : de la Maison de Guise et en 2 et 3 de la Maison d'Este (1431 )[13].

  Meulan (comté)

Échiqueté d'or et de gueules[45].

    Montfort (comté)

famille de Montfort : de gueules au lion d'argent à la queue fourchée[39].

Jean de Bretagne, comte de Montfort : D'hermine à la bordure de gueules, chargé de léopards d'or[1].

  Montpellier (seigneurie)

D'argent au tourteau de gueules[46].

  Nevers (comté)

D'azur semé de billettes d'or au lion du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout[47].

  Normandie (duché)

De gueules, aux deux léopards d'or, armé et lampassé d'azur[48].

  Orange (principauté)

D'azur, à trois oranges d'or sur leur branche de sinople feuillées du même, au chef aussi d'or chargé d'un cornet d'azur virolé et lié de gueules..[49].

  Armes parlantes.

    Orléans (duché)

D'azur semé de lys d'or au lambel d'argent[1].

D'azur aux trois lys d'or au lambel d'argent[1].

  Pardiac (comté)

Écartelé, aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, aux 2 et 3 de gueules au léopard lionné d'or au lambel d'azur[50].

    Perche (comté)

Premiers comtes : D'argent aux trois chevrons de gueules[51].

comtes capétiens : D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure de gueules chargée de huit besans d'argent[3].

  Périgord (comté)

De gueules aux trois lionceaux d'or armés, lampassés et couronnés d'azur[52].

    Poitiers (comté)

XIIe siècle : D'argent au lion de gueules armé et lampassé d'or[53].

1241-1271 : Parti d'azur semé de fleurs de lys d'or et de gueules semés de château d'or[1].

  Ponthieu (comté)

Maison de Bellême : D'or aux trois bandes d'azur, à la bordure de gueules[54].

  Reims (comté et archevêché)

D'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la croix de gueules brochante sur le tout[55].

    Rethel (comté)

De gueules à deux têtes de rateaux d'or l'un sur l'autre[56].

très occasionnellement : De gueules à trois têtes de rateaux d'or posés 2 et 1[56].

  Armes parlantes.

  Rochechouart (vicomté)

Fascé ondé enté d'argent et de gueules de six pièces[57]

    Rodez (comté)

avant 1304 : De gueules, au léopard lionné d'or[58].

après 1304 (comtes d'Armagnac et de Rodez) : Écartelé, aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, aux 2 et 3 de gueules au léopard lionné d'or[9].

    Saint-Pol (comté)

Châtillon, comtes de Saint-Pol (avant 1350) : De gueules aux trois pals vairés d'argent et d'azur, au chef d'or[59].

Luxembourg, comtes de Saint-Pol (après 1350) : D'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé et couronné d'or[60].

  Toulouse (comté)

De gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d'or[61].

  Touraine (comté)

D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bourdure componée d'argent et de gueules(ici on voit une bordure componée de gueules et d'argent ?)[1].

    Valentinois (comté, puis duché)

Famille de Poitiers : D'azur à six besans d'argent posés 3, 2 et 1 au chef d'or[62].

Duché de Valentinois : Parti en 1 coupé en chef d'azur aux trois fleurs de lys d'or et en pointe d'or au dauphin d'azur barbé, crêté, oreillé et peautré de gueules, en 2 de gueules à la croix d'argent[63].

  Valois (comté)

D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bourdure de gueules[1].

    Vendôme (comté, puis duché en 1514)

avant 1403 : D'argent au chef de gueules, au lion d'azur, armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur le tout[64].

après 1403 : D'azur au trois fleurs de lys d'or et à la bande de gueules chargée de trois lions rampants d'argent[1].

  Vermandois (comté)

Échiqueté d'or et d'azur[1].

  Vexin Français (comté)

D'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel d'hermine brochant en chef sur le tout[65].

Ces armes ont sans doute été créées a posteriori.

Les provincesModifier

Il y a certaines anciennes provinces :

  • qui n'ont jamais été des fiefs (comme la Picardie)
  • qui l'ont été, mais qui ont été rattachées à d'autres fiefs avant que leur seigneur ait eu des armes.

Cependant, des armoiries leur ont été attribuées.

Figure Nom de la province et blasonnement
  Aquitaine, ou Guyenne (duché)

De gueules au léopard d'or[66].

  Aunis

De gueules à la perdrix couronnée d'or[67].

  Comtat Venaissin

De gueules aux deux clefs d'or passées en sautoir, liées d'azur[68].

  Gascogne (comté)

Écartelé, en 1 et 4 d'azur au lion d'argent et en 2 et 3 de gueules à la gerbe de blé d'or liée d'azur[69].

    Gévaudan (vicomté)

Parti, au premier d'azur semé de fleurs de lys d'or, au second aussi d'or aux quatre pals de gueules[70].

De gueules à la gerbe d'épi de blé d'or[71].
Article détaillé : Armorial du Gévaudan.
  Picardie

Écartelé au premier et au quatrième d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au deuxième et au troisième d'argent aux trois lionceaux de gueules[72].

  Provence (comté)

D'azur à la fleur de lys d'or et au lambel de gueules[73].

  Quercy
  • D'argent au lion de gueules.
  Saintonge

D'azur à la mitre d'argent accompagnée de trois fleurs de lys d'or[74].

Les anciens paysModifier

Figure Nom du pays et blasonnement
  Beauvaisis (Île-de-France)

D'or, à la croix de gueules, cantonnées de quatre clés du même, adossées deux à deux.[75]

  Bresse (avant 1601 Savoie, après Bourgogne)

D'azur au lion d'hermine[76].

  Bugey (Bresse)

De gueules au lion d'hermine[77]

  Cambrésis (Picardie)

D'azur aux trois lionceaux d'or[78].

  Chablais (Savoie)

D'argent semé de billette de sable au lion de même brochant sur le tout[79].

  Cornouaille (Bretagne)

D'azur à un bélier passant d'argent, accorné et onglé d'or[80].   Armes parlantes (Cornouaille se dit en breton "Kerne". Les cornes (du bélier) se disent "Kern").

  Couserans (Gascogne)

D’or à la bordure de gueules[81].

  Dombes (Bresse)

D'azur aux trois fleurs de lys d'or et au bâton péri en bande de gueules[82].

  Faucigny (Savoie)

Palé d'or et de gueules de six pièces[83].

  Genevois (Savoie)

D'or à quatre points équipolé d'azur.[84]

  Gex (Bresse)

D'azur aux trois broyes d'or liées d'argent, au chef d'argent chargé d'un lion issant de gueules[85].

  Hurepoix (Île-de-France)

D'or, à la croix de gueules, cantonnée de quatre alérions d'azur[réf. nécessaire].

  Labourd (Pays basque)

Parti, au premier d'or au lion de gueules tenant de sa dextre un dard du même posé en barre, au second d'azur à la fleur de lys d'or[86].

  Laonnois (Picardie)

D'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la croix d'argent brochante chargée d'une crosse de gueules[87].

  Léon (Bretagne)

D'or au lion morné de sable[80].

  Armes parlantes.

  Lyonnais

De gueules au lion d'argent et au chef d'azur à trois fleurs de lys d'or[88].

  Armes parlantes.

  Noyonnais (Picardie)

D'azur, semé de fleurs de lys d'or, à deux crosses d'argent, adossées, brochantes sur le tout[89].

  Maurienne (Savoie)

D'or à la tour de gueules maçonnée de sable mouvant de la pointe, sommée d'un aigle issante couronnée aussi de sable[réf. nécessaire].

  Retz (Bretagne)

D'or à la croix de sable[80].

  Savoie Propre (Savoie)

De gueules, à la croix d'argent chargée d'un lion de sable[réf. nécessaire].

  Soissonnois (Île-de-France)

D'or au lion de gueules, à la bordure du même[90].

  Soule (Pays basque)

De gueules au lion d'or[91].

  Tarentaise (Savoie)

De gueules à l'aigle d'argent[92].

  Thiérache (Picardie)

Parti, en 1 coupé en chef fascé d'argent et de gueules de huit pièces et en pointe d'azur aux trois fleurs de lys d'or et en 2 d'azur semé de fleurs de lys d'or ; sur le tout d'or au lion de gueules[93].

Trégor (Bretagne)

D'azur au navire d'argent[réf. nécessaire].

  Valromey (Franche-Comté)

Palé d'argent et d'azur de six pièces, au lion de gueules, couronné et lampassé d'or, brochant sur le tout[94].

  Velay (Languedoc)

De gueules au senestrochère d'argent mouvant d'une nuée d'azur au flanc dextre et tenant une crosse d'or, senestré d'un dextrochère aussi d'argent mouvant d'une nuée d'azur au flanc senestre et tenant une épée d'argent garnie d'or, à la bordure engrêlée d'argent[95].

  Vimeu (Picardie)

Ancien (comté de Saint-Valery) d'azur frété d'or semé de fleurs de lys dans les claires voies  


Moderne

Fascé d'argent et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules[90]

  Vivarais (Languedoc)

D'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure du même chargée de huit écussons aussi d'azur[96].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Neubecker 1976, p. 98. Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « france » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « france » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « france » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Early Blazon : Normandie
  3. a b c et d Neubecker 1976, p. 98
  4. a b c et d Rietstap
  5. a b et c Early Blazon : Angoumois
  6. a et b Louda 1981, p. 131
  7. Neubecker 1976, p. 99
  8. a et b Banque du blason : Armagnac.
  9. a et b Louda 1981, p. 89
  10. Banque du blason : Artois.
  11. Early blazon : Gascogne.
  12. Heratlas : diocèse de Rouen
  13. a b c et d Héraldique européenne : cadets de la maison de Lorraine
  14. Banque du blason : Auvergne
  15. a et b Early blazon : Auvergne
  16. --
  17. Early Blazon : Bourgogne
  18. Banque du blason : Barrois
  19. Banque du blason : Béarn
  20. Banque du blason : Berry
  21. Banque du blason : Bigorre
  22. a b et c Early blazon : comté de Blois
  23. : Bourbon.
  24. a b et c Neubecker 1976, p. 100
  25. Louda 1981, p. 134
  26. a et b Louda 1981, p. 149.
  27. Banque du blason : Bretagne
  28. Vicomtes de Carlat, Carlat-Rodez, Euradilc
  29. Apellido Cerdaña, condado.
  30. Banque du blason : Champagne.
  31. Brian Timms, Studies in Heraldry : Bourgogne.
  32. Statuts, Ordonnances et Armorial de l’Ordre de la Toison d'or : (manuscrit enluminé), conservé à la Bibliothèque royale (« Koninklijke Bibliotheek ») (La Haye), sous la cote KB 76 E 10, au revers du folio 65 [Ms 76 E 10, f°65r], xve siècle (lire en ligne)
  33. Grand Armorial équestre de la Toison d'or. Manuscrit BnF Arsenal 4790.
  34. Musée de Versailles, Salle des croisades, Écussons placés sur les piliers, n° 40.
  35. : Comminges
  36. a et b Foix Story : maison de Comminges
  37. Héraldique européenne : Dauphiné.
  38. Banque du blason : Champagne.
  39. a b et c Early Blazon : Montfort
  40. Banque du blason : Champagne.
  41. a et b Foix Story : Roger Bernard III de Foix
  42. Banque du blason : Forez.
  43. Ce blason sans le chef de France est visible sur la page de l'Artois d'Early blason
  44. a et b Blason de Corrèze
  45. Banque du blason : Meulan
  46. Early blazon : Gévaudan.
  47. Héraldique européenne : comté de Nevers.
  48. Héraldique européenne : duché de Normandie
  49. Banque du blason : principauté d'Orange.
  50. Compagnons d'armes de Jeanne d'Arc
  51. Banque du blason : Perched'Orange.
  52. Périgord.
  53. Early Blazon : Richard Cœur de Lion
  54. Early Blazon : Ponthieu.
  55. Héraldique européenne : archevêché de Reims
  56. a et b Armorial de Rietstap
  57. Armorial de Rietstap
  58. Rouergue.
  59. Early blazon : Artois
  60. Jean-Claude Loutsch, Armorial du pays de Luxembourg, Luxembourg, Publications nationales du Ministère des Arts et des Sciences,
  61. Languedoc.
  62. Early blazon : marquisat de Provence
  63. Valentinois.
  64. Vendômois.
  65. Vexin français.
  66. La banque du blason : Guyenne.
  67. La banque du blason : Aunis.
  68. La banque du blason : Comtat Venaissin.
  69. La banque du blason : Gascogne.
  70. La banque du blason : Gévaudan.
  71. Blasons de la Lozère
  72. La banque du blason : Picardie.
  73. La banque du blason : Provence.
  74. La banque du blason : Saintonge.
  75. Source : Héraldique Européenne
  76. La banque du blason : Bresse
  77. La banque du blason : Bugey
  78. La banque du blason : Cambrésis
  79. La banque du blason : Chablais
  80. a b et c Brian Timms, Studies in Heraldry : Bretagne
  81. « Blason du Couserans », sur philippe.cabau.pagesperso-orange.fr (consulté le 18 juillet 2019)
  82. La banque du blason : Dombes
  83. La banque du blason : Faucigny
  84. [1]
  85. La banque du blason : Blason de l'Ain
  86. Banque du Blason : Labourd
  87. Héraldique européenne : évêché de Laon
  88. Banque du blason : Lyonnais
  89. Héraldique européenne : évêché de Noyon
  90. a et b Brian Timms, Studies in Heraldry : Picardie.
  91. Banque du blason : Soule
  92. Reprise du blason des seigneurs de Briançons, vicomtes de Tarentaise au IXe siècle, Dal Pozzo Ferdinando, Essai sur les anciennes assemblées nationales de la Savoie, du Piemont, et des Pays qui y sont ou furent annexés (Bresse et Buget, Val d'Aoste, Monferrat, etc.). Tome Premier (il solo pubblicato), Paris, Th. Ballimore Libraire, 1829, p.163
  93. Banque du blason : Thiérache
  94. Brian Timms, Studies in Heraldry : Franche-Comté.
  95. Banque du blason : Velay
  96. Banque du blason : Vivarais

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier