Ouvrir le menu principal
Horace de Vere Cole
Virginia Woolf in Dreadnought Hoax.jpg
Photographie de l'équipe du canular de Dreadnought avec Horace de Vere Cole à l'extrême droite et Virginia Woolf à l'extrême gauche
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
HonfleurVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
West Woodhay (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie
Annie Vere Chamberlain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Horace de Vere Cole (né le à Ballincurrig en Irlande et mort le à Paris) est un farceur excentrique et un poète irlandais. Son tour le plus connu reste le canular du Dreadnought datant du [1],[2].

Quelques-unes de ses mystificationsModifier

Les mystifications organisées par Vere Cole en compagnie de complices ne visaient qu'à ridiculiser les figures d'autorité. Ce genre de blague ne le conduisit jamais en prison, mais seulement à payer de petites amendes.

Alors qu'il est encore étudiant à l'université de Cambridge, il se fait passer pour le sultan de Zanzibar — lequel est officiellement en visite à Londres au même moment —, en compagnie de son complice, Adrian Stephen.

Du fait de sa ressemblance avec le premier ministre Ramsay MacDonald, il en profite pour faire passer celui-ci pour un excentrique, semant la confusion dans certaines situations.

Selon une rumeur, il aurait organisé un dîner en n'invitant seulement que des personnes ayant le mot bottom (derrière, fesses) dans leur patronymes !

Il aurait également offert des places de théâtre aux premiers rangs à des vagabonds.

On le suspecte d'être également en partie à l'origine du canular paléontologique de l'homme de Piltdown.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Wes Davis, « A Fool There Was », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Anne de Courcy, « All dressed up, ready to hoax », Daily Mail,‎ (lire en ligne)