Hope Racing

écurie de sport automobile

Hope Racing, en forme longue Hope Polevision Racing, est une écurie de sport automobile suisse basée à Gruyères[1],[2]. En 2011, elle devient la première écurie à engager une voiture hybride aux 24 Heures du Mans. L'écurie change de propriétaire en 2013 et devient Morand Racing.

Hope Racing
Logo
Dirigeants et pilotes
Caractéristiques techniques
Résultats

HistoriqueModifier

 
Wolfgang Kaufmann au volant de l'Oreca FLM09 lors des 1 000 kilomètres de Spa 2010.

Hope racing s'engage en endurance en 2010 et aligne une Formule Le Mans en Le Mans Series. L'écuire termine deuxième du championnat[3].

L'écurie aligne une Oreca 01 Swiss Hy Tech-Hybrid aux 24 Heures du Mans 2011. Elle devient la première écurie à engager une automobile hybride électrique aux 24 Heures du Mans[4],[5],[1],[6].

En 2013, Benoît Morand, jusqu'alors directeur sportif, devient le propriétaire de l’écurie et la renomme Morand Racing[7],[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Julien Hergault, « Hope Racing, "sur la bonne voie" », sur lemans.org, (consulté le )
  2. « Lammers revient au Mans avec Hope Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  3. Sebastien Moulin, « 24h du Mans 2015 – SARD-Morand contre vents et marées pour maintenir le cap », sur sport-auto.ch, (consulté le )
  4. « Hope Racing, une ambition hybride », sur europeanlemansseries.com, (consulté le )
  5. Laurent Lepsch, « LMP1 SWISSHYTECH-HYBRID HOPE RACING AUX 24 HEURES DU MANS », sur autonews.fr, (consulté le )
  6. Jean-Philippe Doret, « Un ancien vainqueur des 24 Heures chez Hope Racing », sur lemans.org, (consulté le )
  7. Laurent Mercier, « Benoît Morand : "Le choix de la Morgan est bon." », sur endurance-info.com, (consulté le )