Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meiss.
Honel Meiss
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Distinction

Honel (Haenel) Meiss (né le à Ingwiller dans le Bas-Rhin[1], et mort le à Nice) est un rabbin français qui fut successivement rabbin de Nantes, puis de Nice, et finalement grand-rabbin de Marseille.

Sommaire

Éléments biographiquesModifier

Honel Meiss est le fils d'Abraham Meiss (22 octobre 1811 - 6 août 1875) d'Ingwiller et de son épouse Hélène Franck (28 octobre 1812, Dossenheim-sur-Zinsel, Bas-Rhin - 21 août 1866, Ingwiller).

Il reste attaché à l'Alsace toute sa vie[2]. Il opte, en 1871, pour la nationalité française.

Il fait ses études au Collège de Bouxwiller et est reçu bachelier es Lettres en 1862.

Il étudie au Séminaire israélite de France (SIF), en qualité de boursier du gouvernement, de 1866 à 1872, et est gradué grand-rabbin.

Il devient grand-rabbin de Nantes (Loire-Atlantique), de 1873 à 1883.

Il se marie, le 24 janvier 1874, à Nice, avec Fortunée Cassin[3], avec qui il aura trois enfants, Hélène (1874-1943)[4], Alfred (Albert?) Abraham Samson (1877-1944)[5] et Mathilde Léa (1879-?).

II devient ensuite grand-rabbin de Nice. La nouvelle synagogue de la ville est inaugurée le par le grand-rabbin de France, Lazare Isidor, assisté par le rabbin de Nice, Honel Meiss. À Nice, il accueille le président de la République Félix Faure sur qui il fait impression[6]. Il fonde à Nice le sanatorium de la Fondation Jacob Plaut, à Cimiez, la Villa Jacob.

Il est installé grand-rabbin de Marseille et du Consistoire des Bouches-du-Rhône, le 15 mai 1904[7], ou il succède à Jonas Weyl (grand-rabbin de Marseille de 1874[8] jusqu'à son décès le 8 août 1903[9],[10]).

Il prend sa retraite en 1920, pour raison de santé, et est nommé grand-rabbin honoraire de Marseille. Il s'installe à Nice où il décède le 30 aout 1932.

Il est l'oncle de René Cassin, qu'il prépare pour sa Bar Mitzvah[11].

ŒuvresModifier

  • Honel Meiss & A. Lévy (grand-rabbin). Considérations sur le judaïsme. Paris : Librairie Durlacher, 1913[12].
  • Honel Meiss. À travers le Ghetto. Coup d'œil rétrospectif sur l'université israélite de Nice 1648-1860. Préface de M. Édouard Berri[13].
  • Honel Meiss, « Coup d'œil rétrospectif sur l'université israélite de Nice », Nice historique, 1922-1923.

Honneurs et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir, Honel Meiss Grand-Rabbin de Marseille.
  2. Voir (en) Vicky Caron. Between France and Germany: The Jews of Alsace-Lorraine, 1871-1918., p. 108.
  3. Fortunée est la fille de Moïse Sanson Cassin (1823-1865) et de son épouse Judith Viterbo (1829-1916). Azaria Cassin (1860-1959), le frère de Fortunée, est le père de René Cassin.
  4. Hélène Meiss se marie le 8 juin 1895, à Nice, avec Abraham Alfred Cassin (1870-1943). Tous deux sont déportés par le convoi 64 et assassinés le 12 décembre 1943 à Auschwitz.
  5. Alfred (Albert?) Meiss se marie avec Léa. Ils sont tous deux déportés par le convoi 66 et assassinés le 31 janvier 1944 à Auschwitz.
  6. Voir,Archives israélites, volume 57. Bureau des Archives israélites 1896. Original from Harvard University. Digitized July 10, 2008., p. 83-84.
  7. Voir, Installation de M. Honel Meiss: grand Rabbin de la circonscription consistoriale de Marseille 15 mai 1904.
  8. Voir, Installation de M. le grand-rabbin de la circonscription consistoriale de Marseille (Jonas Weyl). Imprimerie de Barlatier-Feissat père et fils, 1874.
  9. Voir,(en) Marseilles. Jewish Encyclopedia. 1906.
  10. Voir,(en) ajc archives 1903-1904. Necrology. p. 215.
  11. Voir, (en)Geoffrey Adams. Political Ecumenism: Catholic, Jews, and Protestants in De Gaulle's Free France 1940-1945, 2006., p. 69.
  12. Voir, Honel Meiss, A. Lévy (grand-rabbin). Considérations sur le judaïsme. Paris, 1913.
  13. Voir, Honel Meiss. À travers le Ghetto. Coup d'œil rétrospectif sur l'université israélite de Nice 1648-1860.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier