Holy Bull

cheval de course américain

Holy Bull (1991-2017), est un cheval de course pur-sang américain, membre du Hall of Fame des courses américaines.

Holy Bull
Race Pur-sang
Père Great Above
Mère Sharon Brown
Père de mère Al Hattab
Sexe M
Robe Gris
Naissance 24 janvier 1991
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort (à 26 ans)
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Pelican Stable
Propriétaire Rachel Carpenter
Warren A. Croll, Jr.
Entraîneur Warren A. Croll, Jr.
Jockey Mike E. Smith
Rating Timeform 134
Nombre de courses 16
Nombre de victoires 13
Gains en courses $ 2 481 760
Distinction 3 ans de l'année (1994)
Cheval de l'année (1994)
US Racing Hall of Fame (2001)
Principales victoires Travers Stakes
Woodward Stakes
Belmont Futurity Stakes
Florida Derby
Metropolitan Handicap
Haskell Invitational Handicap

Carrière de course modifier

Élevé en Floride par sa propriétaire Rachel Carpenter, Holy Bull est envoyé dans le New Jersey chez Warren A. Carroll, alias Jimmy Carroll, qui fut l'entraîneur du fameux Mr. Prospector dans les années 70. Mais Rachel Carpenter ne verra jamais le meilleur produit de son élevage sur un hippodrome, puisqu'elle décède peu avant ses débuts. Dans ses dernières volontés, elle demande que Jimmy Carroll, qui fut son entraîneur pendant près de 40 ans, hérite de la propriété du poulain. Holy Bull, parfois agressif en course (avec un penchant pour la morsure), mais qui passe pour une crème à la maison, fait de brillant à Monmouth Park à l'été 1993, enchaîne et remporte un premier succès de prestige dans les importants Futurity Stakes, où il défait un autre invaincu, Dehere, qui passe pour le meilleur 2 ans du pays. Ce même Dehere qui s'imposera plus tard dans le Breeders' Cup Juvenile, une course dans laquelle Holy Bull n'a pas été engagé, et pour lequel Jimmy Carroll refuse de débourser les 120 000 dollars nécessaires pour une supplémentation. Cette défection lui coûtera le titre de meilleur 2 ans de l'année, qui échoit naturellement à Dehere, tandis que lui continue son sans faute par une victoire sur ses terres natales de Floride, où il va passer l'hiver.

Holy Bull revient à la compétition en janvier 1994 dans les Hutchinson Stakes, qu'il remporte assez facilement. En revanche, il se manque totalement dans les Fountain of Youth Stakes : nerveux, le poulain s'asphyxie et termine dernier décollé. Son entourage l'équipe alors d'un nose-band et d'un mors spécial. Et ça marche : dans le Florida Derby, Holy Bull effectue un cavalier seul, signant le meilleur chrono de la course depuis Alydar en 1978. Go For Gin, le favori de la course, est dans les choux. Une nouvelle démonstration dans les Blue Grass Stakes, une préparatoire prisée pour la Triple Couronne, lui vaut donc de s'élancer dans la peau du favori au départ du Kentucky Derby. Las, dans le grand rendez-vous, le poulain se manque aussi nettement qu'inexplicablement, terminant péniblement sur la piste lourde ce jour-là de Churchill Downs, tandis que Go For Gin se couvre de gloire. Les rêves de Triple Couronne envolés, Croll décide de ne même pas disputer les Preakness Stakes, et se rabat sur le mile du Metropolitan Handicap, face aux chevaux d'âge, parmi lesquels Colonial Affair (Belmont Stakes), Devil His Due et Cherokee Run, futur sprinter de l'année 1994. Holy Bull y prouve qu'il est bien un poulain d'exception en dominant largement tout ce beau monde. Au cours de l'été, il continue à enchaîner les victoires face à ses contemporains, prouvant qu'il est le meilleur d'entre eux. Dans le Haskell Invitational Handicap, puis dans les Travers Stakes où il défait de justesse Concern (futur lauréat de la Breeders' Cup Classic) mais laisse à 17 longueurs Tabasco Cat, qui avait battu Go For Gin dans les Preakness Stakes et des Belmont Stakes. Il affronte de nouveau les chevaux d'âge dans les Woodward Stakes et leur fait encore une fois la leçon, collant cinq longueurs et plus à Devil His Due, Colonial Affair, Go For Gin et l'excellent Bertrando. Reste à parachever cette année éblouissante par une victoire dans une Breeders' Cup Classic qui lui tend les bras, mais dans laquelle il n'a pas été engagé. Et comme l'année passée, il lui faut être supplémenté, cette fois au prix de 360 000 dollars. Mais Warren Croll semble décidément avoir un portefeuille en peau de hérisson et abrège la saison de Holy Bull (qui lui a pourtant rapporté près de 2,5 millions de dollars), qu'il trouve par ailleurs fatigué. Malgré cette défection, Holy Bull est sacré meilleur 3 ans de l'année et surtout cheval de l'année avec 241 votes sur 245[1]. Le Daily Racing Form lui attribue une valeur de 130 livres, la meilleure pour un 3 ans depuis Spectacular Bid en 1979[2].

En 1995, le champion aux sept groupe 1 revient à la compétition dans une Listed à Gulfstream Park. Un galop d'entraînement en vue du Donn Handicap où l'attend de pied ferme un cheval bientôt légendaire, Cigar, alors au début de sa tardive éclosion. Mais il n'y aura pas de match : Holy Bull, grand favori, se blesse durant le parcours et son partenaire de toujours, Mike Smith, est contraint de l'arrêter. Le cheval souffre du tendon et Warren Croll choisit, pour protéger son cheval, de mettre un terme à sa carrière. Holy Bull figure à la 64e place dans la liste des 100 meilleurs chevaux de sport hippique américain du XXe siècle établie en 1999 par le magazine The Blood-Horse, avant d'être introduit en 2001 dans le Hall of Fame des courses américaines.

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1993, 2 ans
14 août Monmouth Park   États-Unis Maiden 1 100 m J. Rivera, Jr. 1er / 9 2 ½ Palance
2 septembre Belmont Park   États-Unis Allowance 1 300 m Mike Smith 1er / 6 7 Goodbye Doeny
18 septembre Belmont Park   États-Unis Futurity Stakes Gr. 1 1 400 m Mike Smith 1er / 6 1/2 Dehere
23 octobre Calder   États-Unis In Reality Stakes 1 700 m Mike Smith 1er / 12 7 ½ Rustic Light
1994, 3 ans
30 janvier Gulfstream Park   États-Unis Hutchinson Stakes Gr. 2 1 400 m Mike Smith 1er / 5 3/4 Patton
19 février Gulfstream Park   États-Unis Fountain of Youth Stakes Gr. 2 1 700 m Mike Smith 6e / 6 24 ¼ Dehere
12 mars Gulfstream Park   États-Unis Florida Derby Gr. 1 1 800 m Mike Smith 1er / 14 5 ¾ Ride the Rails
16 avril Keeneland   États-Unis Blue Grass Stakes Gr. 2 1 800 m Mike Smith 1er / 7 3 ½ Valiant Nature
7 mai Churchill Downs   États-Unis Kentucky Derby Gr. 1 2 000 m Mike Smith 12e / 14 18 ¼ Go For Gin
30 mai Belmont Park   États-Unis Metropolitan Handicap Gr. 1 1 600 m Mike Smith 1er / 10 5 ½ Cherokee Run
3 juillet Belmont Park   États-Unis Dwyer Stakes Gr. 2 1 700 m Mike Smith 1er / 4 6 ¾ Twining
31 juillet Monmouth park   États-Unis Haskell Invitational Handicap Gr. 1 1 800 m Mike Smith 1er / 6 1 ¾ Meadow Flight
20 août Saratoga   États-Unis Travers Stakes Gr. 1 2 000 m Mike Smith 1er / 5 enc. Concern
17 septembre Belmont Park   États-Unis Woodward Stakes Gr. 1 1 800 m Mike Smith 1er / 8 5 Devil His Due
1995, 4 ans
22 janvier Gulfstream Park   États-Unis Olympic Handicap Listed 1 400 m Mike Smith 1er / 6 2 ½ Birdonthewire
11 février Gulfstream Park   États-Unis Donn Handicap Gr. 1 1 800 m Mike Smith arrêté Cigar

Au haras modifier

Holy Bull est installé à Jonabell Farm, un prestigieux haras du Kentucky, vendu en 2001 à Darley Stud, l'opération d'élevage du Cheikh Mohamed Al Maktoum. Malgré ses origines modestes il parvient, à 25 000 dollars la saillie, à se faire un nom en donnant 51 stakes-winners, parmi lesquels le lauréat du Kentucky Derby Giacomo, Macho Uno (Breeders' Cup Juvenile, 2 ans de l'année en 2000) ou encore Flashy Bull (Stephen Foster Handicap). Comme père de mères, il revendique Judy the Beauty (sprinteuse de l'année en 2014) et l'Irlandais Caravaggio (Phoenix Stakes, Commonwealth Cup).

Retiré de la monte en 2012 (il faisait alors la monte à 10 000 dollars), il meurt en 2017, à 26 ans.

Origines modifier

Dépourvu des courants de sang issus de Nearco et Native Dancer, contrairement à la plupart des étalons modernes, Holy Bull représente la lignée rare de Plaudit, le vainqueur du Kentucky Derby winner 1898, dont il est le seul reproducteur à pouvoir pérenniser[3]. Son père, Great Above, est un fils de la championne Ta Wee, membre du Hall of Fame, et sa mère Sharon Brown, a donné quelques vainqueurs.

Pedigree modifier

Origines de Holy Bull (USA), mâle gris né en 1991[4]
Père
Great Above
1972
Minnesota Mac
1964
Rough'n Tumble Free For All
Roused
Cow Girl II Mustang
Axe
Ta Wee
1966
Intentionally Intent
My Recipe
Aspidistra Better Self
Tilly Rose
Mère
Sharon Brown
1980
Al Hattab
1966
The Axe II Mahmoud
Blackball
Abyssinia Abernant
Serengeti
Agathea's Dawn
1970
Grey Dawn II Herbager
Polamia
Agathea I Will
Alxanth (famille 16-g)[5]

Références modifier

  1. (en-US) Joseph Durso, « Croll Collects the Biggest Honor for Holy Bull », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « Farewell to a Friend: RIP Holy Bull », sur cs.bloodhorse.com (consulté le )
  3. (en) EJMitchellKy, « On the Fate of the Holy Bull Male Line », sur cs.bloodhorse.com (consulté le )
  4. « Pedigree of Holy Bull », sur Equineline (consulté le )
  5. « Thoroughbred Bloodlines - Polly Agnes - Family 16-g », sur www.bloodlines.net (consulté le )