Spectacular Bid

cheval de course américain

Spectacular Bid
Image illustrative de l’article Spectacular Bid
Spectacular Bid à Claiborne Farm en 1981

Race Pur-sang
Père Bold Bidder
Mère Spectacular
Père de mère Promised Land
Sexe Étalon
Naissance
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur M. Jason & W. Gilmore
Propriétaire Hawksworth Farm
Entraîneur Bud Delp
Jockey Ronnie Franklin
Bill Shoemaker
Nombre de courses 30
Nombre de victoires 26
Gains en courses $ 2 781 607
Distinction Cheval de l'année aux États-Unis (1978, 1979)
Principales victoires Kentucky Derby
Preakness Stakes
Hollywood Gold Cup
Santa Anita Handicap
Woodward Stakes

Spectacular Bid ( - ) est un cheval de course Pur-sang américain. Lauréat de 26 des 30 courses auxquelles il a participé, il a accumulé 2 781 607 $ de gains (un record à l'époque) et remporté quatre Eclipse Awards.

Carrière de coursesModifier

Acquis pour $ 37 000 yearling, Spectacular Bid se hissa dès son année de 2 ans tout en haut de la hiérarchie de sa génération, au point de se voir décerner le titre de 2 ans de l'année 1978, à l'unanimité[1]. Cette année-là, il remporte sept de ses neufs courses, empoche trois groupe 1 et fracasse quelques records.

Désigné favori pour les épreuves de la Triple Couronne 1979, le poulain répond aux attentes en s'adjugeant brillamment le Kentucky Derby, ce qu'aucun tenant du titre de meilleur 2 ans de l'année ne fera jusqu'à Street Sense en 2007. Il enchaîne par une victoire encore plus probante dans les Preakness Stakes, record à la clé (record restitué en 2012, grâce à un examen de la vidéo, à Secretariat, vainqueur en 1973, dont le chrono était sujet à caution). Mais la quête de Triple Couronne s'achèvera par une défaite surprise dans les Belmont Stakes, où Spectacular Bid ne peut faire mieux que troisième - une blessure découverte quelques jours avant l'épreuve[2], ainsi que des choix tactiques douteux de son jeune jockey Ronnie Franklin (qui sera aussitôt débarqué au profit de l'expérimenté Bill Shoemaker) semblent expliquer cette désillusion[3],[4]. Sa saison de 3 ans n'est pas pour autant terminée et, après une pause de deux mois, il brille encore à l'automne, même s'il doit s'avouer vaincu dans la Jockey Club Gold Cup par le lauréat de la Triple Couronne 1978, Affirmed. Ce sera d'ailleurs la dernière défaite de sa carrière, lui qui est naturellement désigné meilleur 3 ans de l'année.

À 4 ans, Spectacular Bid effectue un sans faute : neuf courses, pour autant de victoires et à la clé, quatre records de piste battus. Dans les Strub Stakes, il établit un record du monde des 2000 mètres sur piste en dirt qui allait tenir jusqu'en 2011. Parmi ses principales victoires, citons le Santa Anita Handicap, les Californian Stakes ou le Monmouth Handicap, devant la championne canadienne Glorious Song. Il termina sa carrière par un walkover (une course dans laquelle il n'y a qu'un seul partant) dans les Woodward Stakes, après lequel une blessure le contraignit à mettre fin à sa carrière[5], avec en poche les titres de meilleur cheval d'âge de l'année et de cheval de l'année.

PalmarèsModifier

  • Futurity Stakes (1978)
  • Young American Stakes (1978)
  • Champagne Stakes (1978)
  • Florida Derby (1979)
  • Kentucky Derby (1979)
  • Preakness Stakes (1979)
  • Hollywood Gold Cup (1979)
  • Santa Anita Handicap (1980)
  • Californian Stakes (1980)
  • Monmouth Handicap (1980)
  • Woodward Stakes (1980)

Tableau de bordModifier

Au harasModifier

Retiré au haras de Clairborne Farm, dans le Kentucky, après une syndication pour le prix record de 22 millions de dollars, Spectacular Bid fait des débuts d'étalon très attendus. Son prix de saillie est fixé à $ 150 000[6]. Mais s'il eut de bons résultats au début de sa nouvelle carrière (son prix de saillie fut d'ailleurs porté à $ 225 000[6]), il fut moins en réussite par la suite, son prix de saillie déclina ($ 80 000 en 1986, $ 15 000 en 1991[6]) et finit par être transféré dans un haras de l'état de New York où, à la fin de sa vie, il officiait pour $ 3 500[6]. Il revendique tout de même 47 stakes winners, et le total des gains de ses produits s'élève à 19 millions de dollars. Ses filles fut en outre assez recherchées, produisant 69 stakes winners.

Spectacular Bid mourut en 2003 et fut enterré dans son haras.

OriginesModifier

Spectacular Bid est un fils Bold Bidder, meilleur cheval d'âge de l'année en 1966, qui a donné un autre Derby-winner avec Cannonade en 1974. On note dans son pedigree un inbreeding rapproché (3x3) sur To Market, ce qui fait de lui le lauréat de Derby le plus consanguin de ces cinquante dernières années avec Big Brown, inbred 3x3 sur Northern Dancer, vainqueur en 2008.

Origines de Spectacular Bid [7]
Père
Bold Bidder
Bold Ruler Nasrullah Nearco
Mumtaz Begum
Miss Disco Discovery
Outdone
High Bid To Market Market Wise
Pretty Does
Stepping Stone Princequillo
Step Across
Mère
Spectacular
Promised Land Palestinian Sun Again
Dolly Whisk
Mahmoudess Mahmoud
Forever Yours
Stop On Red To Market Market Wise
Pretty Does
Danger Ahead Head Play
Lady Beware

Notes et référencesModifier

  1. « Bangor Daily News - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 septembre 2016)
  2. « The Montreal Gazette - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 septembre 2016)
  3. « St. Petersburg Times - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 septembre 2016)
  4. « For veteran jockey Ron Franklin, a spectacular bid for a second chance - usatoday.com », sur usatoday30.usatoday.com (consulté le 19 septembre 2016)
  5. « The Evening Independent - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 19 septembre 2016)
  6. a b c et d « Spectacular Bid: How Good a Stallion? » (consulté le 19 septembre 2016)
  7. (en) « Spectacular Bid pedigree », equineline.com, (consulté le 20 juillet 2012)