Ouvrir le menu principal

Hokkaïdo washu

race de chevaux
(Redirigé depuis Hokkaido washu)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hokkaïdo (homonymie).

Hokkaïdo washu
Hokkaïdo washu gris
Hokkaïdo washu gris
Région d’origine
Région Drapeau du Japon Japon
Caractéristiques
Morphologie Poney
Registre généalogique oui (1979)
Taille 1,30 m à 1,38 m
Robe Généralement rouanne, grise, baie ou alezane
Statut FAO (conservation) Non menacéVoir et modifier les données sur Wikidata
Autre
Utilisation Sports équestres sur poney

Le Hokkaido washu (北海道和種?) ou Dosanko (道産子?), est une race de poney japonaise native de l'île d'Hokkaido, au nord du Japon.

HistoireModifier

Aussi nommé « poney de Hokkaïdo »[1], il est localement connu sous le nom de Dosanko[2]. Son nom chinois est Beihaido[2]. Ses origines sont à la fois japonaises et coréennes[2]. Il descend du Nambu, un célèbre cheval de guerre japonais et fut des années durant le compagnon des pêcheurs qui avaient besoin d’un cheval de bât pour la pêche au hareng et importèrent ses ancêtres de Tohuku au XVIe siècle. En automne, ces animaux étaient livrés à eux-mêmes et devaient trouver leur nourriture sous la neige, ce qui en fit un poney très résistant.

Le stud-book est créé en 1979[1]. Au début des années 1990, il restait 3 000 de ces animaux. Un programme de conservation est en place (en 2016)[2].

DescriptionModifier

Ils toisent entre 1,30 m à 1,35 m. La base de données DAD-IS indique une moyenne de 1,32 m chez les mâles comme chez les femelles[1]. En revanche, l'encyclopédie de CAB International cite une fourchette de 1,32 m à 1,37 m[2]. La race est connue pour ses jambes solides[1].

La robe peut être de toute couleur unie, baie, alezane, grise ou rouanne[2]. Les marques blanches sont rares[2].

Le Hokkaïdo a fait l'objet d'une étude visant à déterminer la présence de la mutation du gène DMRT3 à l'origine des allures supplémentaire : l'étude de 48 sujets a permis de détecter la présence de cette mutation chez 71,9 % d'entre eux, et l’existence de chevaux d'allures parmi la race[3]. Ces poneys sont réputés pour connaitre l'amble naturellement, et connus pour leur endurance[2].

UtilisationsModifier

Jadis utilisés intensivement au travail, les Hokkaïdo washu sont désormais montés en sports équestres sur poney[1]. Ils font d'excellents poneys de randonnée, de bât ou d’attelage.

Diffusion de l'élevageModifier

Il fait partie des races de chevaux japonaises indigènes[1]. Le Dosanko est considéré par l'étude de l'université d'Uppsala, menée pour la FAO (2010) comme une race locale asiatique qui n'est pas menacée d'extinction[4]. En 2008, 1 254 poneys sont recensés dans tout le Japon, avec tendance à la baisse des effectifs[1]. DAD-IS n'indique pas de niveau de menace[1]. Ces animaux sont localisés surtout sur la côte Pacifique de l'île d'Hokkaido[1],[2]. La plupart des poneys y vivent en semi-liberté.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h et i DAD-IS.
  2. a b c d e f g h et i Porter et al. 2016, p. 473.
  3. (en) M. Promerová, L. S. Andersson, R. Juras et M. C. T. Penedo, « Worldwide frequency distribution of the ‘Gait keeper’ mutation in the DMRT3 gene », Animal Genetics, vol. 45, no 2,‎ , p. 274–282 (ISSN 1365-2052, DOI 10.1111/age.12120, lire en ligne, consulté le 17 décembre 2017).
  4. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 57 ; 67.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier