Ouvrir le menu principal

Hohe Tauern
Carte de localisation des Hohe Tauern.
Carte de localisation des Hohe Tauern.
Géographie
Altitude 3 798 m, Grossglockner
Massif Alpes
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de l'Italie Italie
Länder
Région à statut spécial
Tyrol, Salzbourg, Carinthie
Trentin-Haut-Adige
Géologie
Âge Paléozoïque et Mésozoïque
Roches Roches métamorphiques et sédimentaires

Les Hohe Tauern (en italien : Alti Tauri) sont un massif des Alpes orientales centrales. La crête principale, de 130 kilomètres de long, s’élève entre l’Autriche (le land de Salzbourg, le land de Carinthie et le Tyrol de l'Est) et l’Italie (la province autonome de Bolzano).

Le nom Hohe Tauern désigne à l’origine des « hauts cols » dans les Alpes centrales autrichiennes, accessibles par les nombreux sentiers qui traversent les vallées latérales de la Salzach. Depuis le Moyen Âge, durant l’apogée de l’exploitation minière, le terme a été étendu aux montagnes elles-mêmes.

Les Hohe Tauern sont traditionnellement comprises dans les Alpes noriques. Le Grossglockner, la plus haute montagne d'Autriche de ses 3 798 m d'altitude, est le point culminant du massif.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

 
Sportgastein (Bad Gastein)
 
Sportgastein.

Le massif est bordé au nord par la rivière Salzach et au sud par la Drave. Il s'etend de la Krimmler Ache à l'ouest jusqu'au cours supérieur de la Mur et au col du Katschberg à l'est. Les Hohe Tauern sont entourés des Alpes de Kitzbühel et des Alpes de Berchtesgaden au nord, des Niedere Tauern au nord-est, des Alpes de Gurktal au sud-est, des Alpes de Gailtal et des Alpes carniques au sud, des Dolomites au sud-ouest et des Alpes de Zillertal à l’ouest.

Selon la classification orographique des Alpes orientales développée par les clubs alpins allemand, autrichien et sud-tyrolien (Alpenvereinseinteilung der Ostalpen, AVE), le massif est formé par les chaînons suivants (de l'ouest à l'est) :

  • le chaînon de Venise (en allemand : Venedigergruppe), point culminant : le Grossvenediger à 3 662 m ;
  • le chaînon de Granatspitze (Granatspitzgruppe), point culminant : le Großer Muntanitz à 3 232 m ;
  • le chaînon de Glockner (Glocknergruppe), point culminant : le Grossglockner à 3 798 m ;
  • le chaînon de Goldberg (Goldberggruppe), point culminant : le Hocharn à 3 254 m ;
  • le chaînon d’Ankogel (Ankogelgruppe), point culminant : la Hochalmspitze à 3 360 m.

Intercalés au sud de la crête principale sont :

  • le chaînon de Rieserfern (Rieserfernergruppe), point culminant : le Hochgall à 3 436 m ;
  • le chaînon des montagnes de Villgrat (Villgratner Berge) autrement appelées montagnes de Defereggen (Defereggengebirge), point culminant : la Weiße Spitze à 2 962 m ;
  • le chaînon de Schober (Schobergruppe), point culminant : le Petzeck à 3 282 m ;
  • le chaînon de Kreuzeck (Kreuzeckgruppe), point culminant : le Polinik à 2 784 m.

L’origine du nom « chaînon de Venise » est équivoque, mais proviendrait d’une légende qui voudrait que les bergers autochtones, en voyant pour la première fois l’immense masse de glace brillante des montagnes ont cru y déceler le reflet de la mer avec une ville : Venise.

Sommets principauxModifier

 
Panorama sur le chaînon de Venise dans les Hohe Tauern
 
Panorama de la vallée de Naßfeld dans les Alpes autrichiennes, vu depuis le refuge Hagener Hütte du col de Niederer Tauern.

GlaciersModifier

 
Pasterze et Grossglockner

Le massif est recouvert d’importants glaciers, dont le Pasterze, le plus long d’Autriche.

GéologieModifier

Les Hohe Tauern sont constitués de roches cristallines et schisteuses. La structure géologique du massif est très complexe. Des gneiss du Paléozoïque aux micaschistes sur phyllite et des quartzites aux calcaires du Mésozoïque règne une grande diversité renforcée par la tectonique de la plaque des Hohe Tauern. Cela donne aussi de l’attrait et de la diversité au paysage : falaises verticales, arêtes saillantes, alpages, marécages d’altitude, glaciers, lacs de montagne, sommets renommés. La limite des glaciers des Hohe Tauern se situe entre 2 700 m et 2 900 m.

Les vallées orientées vers le nord descendent en marches (vallées d’auges glaciaires) avec de violentes cascades et des gorges profondes (gorge de Gasteiner et gorge de Liechtenstein, Kitzlochklamm, etc.).

ActivitésModifier

Stations de sports d'hiverModifier

EnvironnementModifier

Au centre du massif a été créé le parc national des Hohe Tauern auquel ont contribué le Club alpin autrichien et les trois länder de Tyrol, Salzbourg et Carinthie. Avec approximativement 1 800 km2, c’est le plus étendu des six parcs nationaux autrichiens, et il est divisé en une zone centrale (interdiction totale de toute construction) et une zone périphérique exploitée pour la sylviculture et le pâturage de montagne.

Le tourisme s’est assez peu répandu depuis la création du parc mais est devenu moins destructeur pour l’environnement. L’accent est mis particulièrement sur la protection du milieu et la sauvegarde des modes de vie traditionnels aux Alpes.

Les profondes gorges présentes sur le versant nord sont aménagées avec des passerelles sécurisées pour les visiteurs.

Les voies de communication importantes à travers les Hohe Tauern sont le Felbertauerntunnel, la haute route du Grossglockner, le Tauerntunnel (chemin de fer) et le Katschbergtunnel sur l'autoroute A10 (Tauern Autobahn).

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier