Ouvrir le menu principal

Histoire des femmes philosophes

Histoire des femmes philosophes
Auteur Gilles Ménage
Pays Drapeau de la France France
Genre histoire
Version originale
Langue latin
Titre Mulierum Philosopharum Historia
Date de parution 1690
Version française
Traducteur Manuella Vaney
Éditeur Arléa
Collection Poche-Retour aux grands textes
Lieu de parution Paris
Date de parution 2003
ISBN 9782869597198

L'Histoire des femmes philosophes (latin : Mulierum Philosopharum Historia ) est un ouvrage de Gilles Ménage, grammairien et historien français, paru en 1690. Il est dédié à Anne Dacier, philologue et traductrice.

Situation de l'œuvreModifier

Gilles Ménage place son livre dans la continuité des Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres de Diogène Laërce, doxographe antique. L'Histoire des femmes philosophes est une encyclopédie des femmes ayant pratiqué la philosophie dans l'Antiquité gréco-romaine.

Elle contient 65 notices biographiques, regroupées par grandes écoles : il y a les platoniciennes, académiciennes, dialecticiennes, cyrénaïques, mégariennes, cyniques, péripatéticiennes, épicuriennes, stoïciennes, pythagoriciennes, et celles qui n'ont appartenu à aucune école, comme Aspasie et Julia Domna.

Claude Tarrène, le préfacier, indique que la parution de la traduction de l'ouvrage en français « répare une double injustice », l'oubli de Gilles Ménage et l'oubli des femmes qui ont philosophé dans l'Antiquité[1].

Gilles Ménage fait la liste de ses sources antiques et mentionne des ouvrages de Philochore, Apollonios, Didyme et Juvénal, ayant traité des femmes philosophes. Il affirme que « le nombre des femmes qui ont écrit est si grand qu'on pourrait faire un long recueil de leurs noms »[2].

Régine Pietra, professeur de littérature, s'appuie sur le livre de Gilles Ménage dans Les Femmes philosophes de l'Antiquité gréco-romaine, paru en 1997[3].

Notes et référencesModifier

  1. Ménage 2006, p. 5-6.
  2. Ménage 2006, p. 11.
  3. Louise Bruit-Zaidman, « Régine Pietra, Les Femmes philosophes de l'Antiquité gréco-romaine, L'Harmattan, « Ouverture philosophique », Paris-Montréal, 1997 », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, no 7,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2017).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier