Hippolyte Lejeune de Bellecour

personnalité politique française

Hippolyte Lejeune de Bellecour
Fonctions
Député du Loiret
Élection
Législature IVe législature
Groupe politique Majorité ministérielle
Prédécesseur Alexandre Jules de La Rochefoucauld
Successeur Alphonse-Denis de Loynes
Conseiller général du canton de Pithiviers
? –
Prédécesseur ?
Successeur Théodore Defiennes
Biographie
Nom de naissance Hippolyte Lejeune
Date de naissance
Lieu de naissance Pithiviers
Drapeau de l'Orléanais Orléanais
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Château de Bellecour (Pithiviers)
Nationalité Drapeau de la France Française
Père Pierre Lejeune de Bellecour
Profession Négociant
Résidence Château de Bellecour (Pithiviers)
Liste des députés du Loiret

Hippolyte Lejeune de Bellecour (Pithiviers (Orléanais), – Château de Bellecour (Pithiviers, Loiret), ), est un homme politique français du XIXe siècle.

BiographieModifier

Négociant-commissionnaire en laines et safrans à Bellecour, Hippolyte Lejeune fut élu, le , député du 1er collège du Loiret (Pithiviers), par 217 voix (433 votants, 492 inscrits), contre 207 à M. de La Rochefoucauld[1].

M. Lejeune s'était présenté aux électeurs comme candidat d'opposition et avait promis de voter pour la réforme électorale et pour l'abrogation des lois de septembre 1835. Mais, une fois élu, il se rangea parmi les ministériels. Il fit destituer le sous-préfet de Pithiviers qui avait cherché à empêcher son élection[1] et vota à la Chambre des députés avec le parti de la cour[1].

Aussi échoua-t-il au renouvellement du , avec 201 voix contre 267 à l'élu. M. de Loynes. Cette élection ayant été annulée, M. Lejeune se représenta aux électeurs, le 13 mai suivant, mais il ne fut pas plus heureux, avec 96 voix contre 240 à M. de Loynes, élu, et 57 à M. Dumesnil. Une dernière tentative aux élections générales du ne lui donna encore que 99 voix contre 311 à l'élu, M. de Loynes, député sortant[1].

Lejeune, qui avait hérité en 1812 la propriété de son père, obtint, sous la Restauration française, l'autorisation d'adjoindre le titre de Bellecour à son nom[2].

Il est représenté sur l'un des vitraux de l'église Saint-Salomon de Pithiviers dont il est le donateur[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Robert & Cougny 1889, p. 79.
  2. a et b Roglo 2012.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.