Hester Sigerson Piatt

écrivaine irlandaise

Hester Sigerson Piatt ( - ) est une poètesse et journaliste républicaine irlandaise[1].

Hester Sigerson Piatt
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Anna Hester SigersonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Père
Mère
Conjoint
Arthur Donn Piatt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Donn Sigerson Piatt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie modifier

Piatt est née Anna Hester Sigerson, connue de la famille sous le nom de Hetty, à Dublin, fille de Hester Varian et George Sigerson. Son père est poète et sénateur, sa mère est également écrivaine tout comme sa sœur Dora Sigerson Shorter. Vers 1900, Piatt épouse le vice-consul américain et vice-consul en Irlande, Arthur Donn Piatt. Ils ont deux enfants, Eibhlín Piatt Humphreys et Donn Sigerson Piatt. Son mari est décédé en Irlande en 1914 à l'âge de 47 ans. Piatt reste en Irlande vivant dans la maison de son père. Elle est membre de Cumann na mBan et couvre des sujets comme les mémoires de Charles Kickham dans ses écrits[2] [3] [4] [5] [6].

Piatt travaille sur le Weekly Freeman, prenant la relève en tant qu '"Oncle Remus" de Rose Kavanagh (en), un travail qui lui rapporte une livre par semaine. Elle a également écrit pour le Lyceum, Irish Fireside et The Weekly Register et a contribué à d'autres revues américaines et anglaises. Sa poésie est publiée dans l'anthologie irlandaise de Yeats et l'anthologie de vers irlandais de Padraic Colum[7] [8] [9] [10].

Elle est enterrée au cimetière de Glasnevin avec son mari[11].

Bibliographie modifier

  • A ruined race; or, The last MacManus of Drumroosk, 1889.
  • Anne Devlin: an outline of her story, 1917.
  • In a poet's garden,, 1920.
  • The passing years: a book of verses,, 1935.
  • he golden quest, and other stories, 1940.

Références modifier

Sources modifier

Liens externes modifier