Hervé Lemoine

conservateur général du patrimoine

Hervé Lemoine est un archiviste et haut fonctionnaire français né à Paris le .

Il est directeur du Mobilier national et des manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.

ParcoursModifier

Titulaire d’un diplôme d’études approfondies de sciences politiques et d’histoire contemporaine, Hervé Lemoine crée en 1987 le cabinet Lignières, société spécialisée dans la rédaction de monographies. Il est vice-président de la chambre syndicale des généalogistes et héraldistes de France de 1987 à 1994.

Entré au Service historique de l’armée de terre – l’actuel Service historique de la Défense – en 1988, il y gère les fonds d’archives d’origine privée et y crée un département chargé de la collecte des témoignages oraux. Il développe, au sein du ministère de la défense, la conception d’une « histoire orale » inspirée de l’Oral History anglo-saxonne : le recueil de témoignages se fonde sur des entretiens orientés, appuyés sur une analyse approfondie de la carrière et des activités des acteurs historiques interrogés, officiers supérieurs et généraux, cadres civils de la défense, anciens résistants. Cette analyse part des archives écrites conservées au Service historique.

Entré dans le corps des conservateurs du patrimoine en 2001, Hervé Lemoine est successivement directeur-adjoint des archives et de la bibliothèque du SHAT, chef du bureau de la politique des archives et des bibliothèques et chargé de mission auprès du ministre de la défense et de la ministre de la culture et de la communication. Il jette les bases du projet de la Maison de l'Histoire de France dans un rapport remis aux deux ministres en [1].

Après avoir exercé les fonctions de directeur du musée des monuments français (2009-2010), de directeur chargé des Archives de France au ministère de la Culture[2] (2010-2017), il est nommé, le [3], directeur du Mobilier national et des manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.

Il est par ailleurs secrétaire général du Haut comité des commémorations nationales[4],[Depuis quand ?].

ŒuvresModifier

  • Madagascar et ses dépendances de la colonisation à l’indépendance-association (1894-1973) : inventaire des archives, Vincennes, SHAT,
  • Histoire orale : inventaire analytique, Vincennes, SHAT, 1997-2005 (en collaboration)
  • Guerre, pouvoir et finance dans l’Alsace du roi-soleil : la famille Dietrich de 1681 à 1815, Vincennes, SHAT, 2000 (en collaboration avec thierry sarmant et marc boulanger)
  • Pouvoir politique et autorité militaire en Algérie française : hommes, textes, institutions (1945-1962), Paris, L’Harmattan, 2002 (en collaboration avec thierry sarmant et marc boulanger)
  • Le Patrimoine sonore et audiovisuel français, entre archives et témoignages : guide de recherches en sciences sociales, Paris, Belin, 2005 (en collaboration avec agnès callu)

DistinctionsModifier

  Chevalier de la Légion d'honneur (2015)[5]

  Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier