Ouvrir le menu principal

Herbie Blash

directeur de course de F1
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blash.
Herbie Blash
Herbie Blash - Canada 2008 Cropped.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Nationalité

Michael Blash dit Herbie Blash (né le 30 septembre 1948) est un ancien directeur de course adjoint de la Fédération internationale de l'automobile pour les courses de Formule 1.

Il débute dans l’équipe Rob Walker Racing Team avant de rejoindre le Team Lotus comme mécanicien de Graham Hill en 1968 ; il en prend le management au début des années 1970. Il quitte Lotus pour l'écurie de Frank Williams et le Team Politoys. À partir de 1973, il est le Team manager de Brabham Racing Organisation, travaillant pour Bernie Ecclestone et Gordon Murray jusqu'en 1988. De 1995 à fin 2016, il est directeur de course adjoint de la FIA pour les courses de Formule 1[1],[2],[3].

CarrièreModifier

À 17 ans, Blash est recruté comme mécanicien au Walker Racing Team. Il travaille alors pour Joseph Siffert et Joakim Bonnier. En 1968, il est nommé mécanicien de course de Graham Hill chez Lotus puis de Jochen Rindt un an plus tard. A la mort de Rindt pendant les qualifications du Grand Prix automobile d'Italie 1970, Blash prend les responsabilités du management jusqu’à ce qu’il soit débarqué de chez Lotus comme de nombreux autres membres de l’équipe. En 2010, 28 ans après la mort de Chapman, il déclare : « Colin Chapman était comme Dieu le Père, pour nous. Il demandait à son personnel un réel abandon de soi. J’ai commencé chez Lotus un lundi matin. Lorsque je suis revenu chez moi, on était déjà le mercredi soir ! ». En 1973, il devient team manager chez Brabham. Il travaille alors pour Bernie Ecclestone et Gordon Murray. Le team remporte le championnat du monde avec Nelson Piquet en 1981 et 1983. Blash reste team manager jusqu’en 1988[4]. Brabham racheté par le financier suisse Joachim Luhti, il rejoint la Formula One Constructors Association (FOCA) pour la saison 1989. Luhti arrêté pour malversations, il revient comme directeur sportif pour reconstruire le team. On lui propose alors un travail chez Yamaha où il devient directeur sportif, en relation étroite avec Jordan Grand Prix et plus tard Tyrrell Racing. À partir de décembre 1995, Blash entre à la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) comme directeur de course pour la Formule 1.

Le 5 juillet 2016, la FIA annonce sa retraite à la fin de la saison 2016[2],[3].

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Herbie Blash » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « People: Herbie Blash », Grandprix.com
  2. a et b (en) « Herbie Blash to step down as Deputy F1 Race Director » [archive du ], FIA, (consulté le 6 juillet 2016)
  3. a et b (en) Andrew Benson, « Formula 1: FIA veteran Herbie Blash to step down as deputy race director », BBC, (consulté le 6 juillet 2016)
  4. (en) « Biography of Herbie Blash », Biography Center

Liens externesModifier