Henry Seymour King

personnalité politique britannique
(Redirigé depuis Henry Seymour)

Henry Seymour King (, Brighton - ), 1er baronnet, est un banquier, alpiniste et politicien conservateur britannique.

Henry Seymour King
Fonctions
Membre du 30e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 29e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 28e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 27e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 26e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 25e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 24e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Membre du 23e Parlement du Royaume-Uni (d)
Kingston upon Hull Central (d)
-
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Seymour KingVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinction

BiographieModifier

JeunesseModifier

Henry Seymour est le fils de Henry Samuel King. Il reçoit son éducation à la Charterhouse School puis au Balliol College d'Oxford où il reçoit une médaille d'or de rhétorique. Il s'associe ensuite à son père dans la finance au sein de l'établissement Henry S. King & Co. Cette banque a été fondée en 1868 alors que son père prenait les rênes de l'agence indienne de la Smith Elder & Co, booksellers, stationers, East India agents, shippers, and bankers. Lorsqu'il meurt en 1878, le fils devient associé principal et étend ses activités, basées au départ à Bombay et Calcutta, vers Port-Saïd, Delhi et Shimla. Une des caractéristiques de l'établissement est d'employer des femmes, dès 1887, comme dactylographes, ce que la plupart des banques refusent de faire avant la Première Guerre mondiale[1]. King rachète également deux journaux indiens, le Overland Mail et le Homeward Mail, tous deux fondés par John William Kaye, l'historien de la révolte des Cipayes[2]. Le beau-frère de King, Edward Jenkins, un député de la Chambre des communes de la circonscription de Dundee, y devient rédacteur en 1886[3].

AlpinismeModifier

 
Les aiguilles de Peuterey vues depuis le val Veny, avec l'aiguille Blanche, à gauche, et l'aiguille Noire, à droite.

En alpinisme, il est le premier à atteindre le sommet de l'aiguille Blanche de Peuterey (pointe Güssfeldt, 4 112 m), le , avec ses guides Émile Rey, Ambros Supersaxo et Aloys Anthamatten[4]. Le sommet SE (4 107 m) a été nommé en son honneur pointe Seymour King.

Politique et affairesModifier

En 1885, King est élu député de la Chambre des communes de la circonscription de Kingston-upon-Hull. Ayant précédemment été fait Commander de l'Ordre de l'Empire des Indes, il est promu Knight Commander le [5]. Il devient le premier Mayor of Kensington en 1904 et accorde un gros prêt sans intérêt pour l'achat de terrains de bidonvilles de North Kensington afin qu'ils puissent être reconstruits et rénovés[6]. Il est réélu au Parlement jusqu'à ce qu'il soit destitué par pétition le [7].

En 1909, il devient directeur de la Lloyds Bank. Après la Première Guerre mondiale, il arrange une fusion avec Messrs Cox & Co., une banque rivale indienne. La Lloyds absorbe la branche finance de la nouvelle compagnie en février 1923, créant ainsi l'Eastern Department of Lloyds, lequel comporte seize établissements en Inde, au Pakistan et en Birmanie[1]. La branche voyage de la compagnie se poursuit au sein de Cox & Kings[8]. Les loisirs de King s'étendent à la voile[9]. Il devient président de la Commission sur les impôts sur le revenu de la City et, en reconnaissance de ses services, est fait Baronet en 1932[10]. Il devient également membre de la Commission of Lieutenancy for the City of London[11].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Banking History King & Co
  2. (en) Chandrika Kaul, Reporting the Raj: The British Press and India 1880-1922, Manchester University Press, 2003
  3. (en) Quebec History John Edward Jenkins
  4. Yves Ballu, Les alpinistes, Éditions Glénat, 1997, pp. 447-491
  5. (en) (en) The London Gazette, no 26318, p. 4743, 19 août 1892. Consulté le 9 mars 2009.
  6. (en) Royal Borough of Kensington and Chelsea Lady King, wife of the Mayor, performing the opening ceremony in Kenley Street, 1904
  7. (en) Hansard, 14 juin 1911, "Kingston upon Hull Central Division"
  8. (en) Cox and King's Brochure
  9. (en) Dykstra & Partners Naval Architects - Schooner Adela
  10. (en) (en) The London Gazette, (Supplement) no 33831, p. 3568, 31 mai 1932. Consulté le 9 mars 2009.
  11. (en) (en) The London Gazette, no 34024, p. 1076, 16 février 1934. Consulté le 9 mars 2009.

Liens externesModifier