Henri Jacques-Félix

botaniste français

Henri Jacques-Félix né le 10 juin 1907 à Saint-Laurs et décédé le 22 avril 2008 à Mandres-les-Roses[1] est un agronome, explorateur, collecteur et botaniste français, spécialiste de la flore d'Afrique tropicale, qui fut directeur de l'ORSTOM et travailla pour le Muséum national d'histoire naturelle à Paris.

Henri Jacques-Félix
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Abréviation en botanique
Jacq.-Fél.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Il parcourut le Cameroun d' à , récoltant quelque 3 300 spécimens[2].

ÉponymieModifier

Le nom du genre Jacquesfelixia (Poaceae, synonyme de Danthoniopsis)[3], de même que l'épithète spécifique de Artabotrys jacques-felicis, de Beilschmiedia jacques-felixii et de Pitcairnia feliciana.

Sélection de publicationsModifier

  • « Une réserve botanique à prévoir au Cameroun : le sommet des Monts Bambutos », in Bulletin du Muséum, 2° s., tome 17, no 6, 1945
  • « La vie et la mort du lac Tchad : rapports avec l'agriculture et l'élevage », in Bulletin agronomique, no 3, 1947
  • « Ignames sauvages et cultivées du Cameroun », in Revue internationale de botanique appliquée et d'agriculture tropicale, 1947, vol. 27, no 293, p. 119-133, [lire en ligne]
  • Géographie des dénudations et dégradations du sol au Cameroun : conditions physiques et humaines, Ministère de la France d'Outre-mer, Nogent-sur-Marne, 1950, lire en ligne sur Gallica, [lire en ligne]
  • Première action contre la trachéomycose du caféier en Côte d'Ivoire, Agronomie Tropicale, Paris, 1950
  • Contributions à l'étude du caféier en Côte d'Ivoire : travaux du Centre de recherches agronomiques de Bingerville, Ministère de la France d'Outre-mer, Nogent-sur-Marne, 1954, lire en ligne sur Gallica, [lire en ligne]
  • Sols et groupements végétaux de la zone littorale de Guinée dans leurs rapports avec la riziculture, I, L'île du Kabak, Institut de recherches agronomiques, Paris, 1960
  • « Les graminées (Poaceae) d'Afrique tropicale, I, Généralités, classification, description des genres »,', in Bulletin scientifique, Institut de recherches agronomiques tropicales et des cultures vivrières, no 8, 1962
  • « Contribution de René Caillié à l'ethnobotanique africaine au cours de ses voyages en Mauritanie et à Tombouctou, 1819-1828 », in Journal d'agriculture tropicale et de botanique appliquée, no 10, 1963
  • Le café, PUF, Paris, 1968, collection « Que sais-je ? »
  • Flore du Cameroun, 10, Ombellales, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, Paris, 1970
  • Flore du Cameroun, 24, Mélastomatacées, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, Paris, 1983

Notes et référencesModifier

  1. https://deces.matchid.io/search?q=Henri+Jacques-F%C3%A9lix
  2. René Letouzey, Les botanistes au Cameroun, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, 1968, p. 25
  3. (en) Umberto Quattrocchi, CRC World Dictionary of Grasses: Common Names, Scientific Names, Eponyms, Synonyms, and Etymology, CRC Press, 2006, p. 1143 (ISBN 9781420003222)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Serge Volper, Henri Jacques-Félix (1907-2008) : un agrobotaniste colonial, Bibliothèque historique, Nogent-sur-Marne, 2008, 27 p.

Liens externesModifier

Jacq.-Fél. est l’abréviation botanique standard de Henri Jacques-Félix.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI