Henri IV de Carinthie

Henri IV de Carinthie ou Henri IV de Sponheim (en allemand : Heinrich IV. von Spanheim), né vers 1065/1070 et mort le , fut duc de Carinthie et margrave de Vérone de 1122 à 1123. Il était le premier duc de la maison rhénane de Sponheim qui règnera sur la Carinthie jusqu'en 1269.

Henri IV de Carinthie
Fonction
Duc de Carinthie
Titres de noblesse
Margrave
Duc de Carinthie
Biographie
Naissance
Vers ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Maison de Sponheim (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Engelbert Ier de Sponheim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Hedwig (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

BiographieModifier

Henri est le fils aîné du comte Engelbert Ier de Sponheim, margrave d'Istrie (mort en 1096) et de son épouse Hedwige, fille putative du duc Bernard II de Saxe. Ses ancêtres, d'origine franconienne, ont arrivés avec l'empereur Conrad II le Salique à la Carinthie en 1035, au cours d'une expédition militaire contre le duc Adalbéron Ier d'Eppenstein.

Après la mort le d'Henri III de Carinthie qui était le parrain d'Henri IV et qui lui avait donné son nom, la lignée des Eppenstein se trouve éteinte. Des mains de l'empereur Henri V du Saint-Empire, Henri IV de Sponheim reçoit les titres de duc (Herzog) et de margrave mais pas les importants domaines personnels du défunt comme la « provincia Graslupp » autour de Neumarkt et Sankt Lambrecht ainsi que la région de Murau, qui échurent du comté de Friesach en Carinthie aux domaines du margrave Léopold de Styrie. Comme ses prédécesseurs, il géra des controverses avec les archevêques de Salzbourg.

Henri IV meurt à son tour, sans postérité, en décembre de l'année suivante et il a comme successeur son frère cadet Engelbert II de Sponheim.

SourceModifier

BibliographieModifier

  • (de) Friedrich Hausmann. Die Grafen zu Ortenburg und ihre Vorfahren im Mannesstamm, die Spanheimer in Kärnten, Sachsen und Bayern, sowie deren Nebenlinien, erschienen in: Ostbairische Grenzmarken – Passauer Jahrbuch für Geschichte Kunst und Volkskunde, Nr. 36, Passau 1994 (S. 9-62).
  • (de) Walter Brunner. Das Werden der Landesgrenze gegen Kärnten und Salzburg in: Das Werden der Steiermark, Verlag Styria, Graz 1980.
  • (de) Eberhard Graf zu Ortenburg-Tambach. Geschichte des reichsständischen, herzoglichen und gräflichen Gesamthauses Ortenburg - Teil 1: Das herzogliche Haus in Kärnten., Vilshofen 1931.