Heinrich Molenaar

auteur, philosophe et interlinguiste allemand

Heinrich Molenaar, né le à Deux-Ponts et mort en à Munich, est un enseignant, philosophe et interlinguiste allemand.

Heinrich Molenaar
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Œuvres principales

BiographieModifier

Heinrich Molenaar naît le dans la ville de Deux-Ponts (en allemand : Zweibrüken)[1], dans le royaume de Bavière. Professeur de français dans un gymnasium munichois[2], il adhère aux thèses positivistes d'Auguste Comte et fonde en 1901 le périodique Die Religion der Menschheit (1901-1903), qui attire environ 700 abonnés avant de devenir en 1904 la Positive Weltanschauung (1904-1906)[3]. Connu comme le seul disciple actif de Comte en Allemagne[2], il fonde en 1903 la Ligue franco-allemande pour promouvoir la réconciliation franco-allemande et un partage de l'Alsace-Lorraine (annexée par l'Allemagne lors de la guerre de 1870) selon des considérations linguistiques[3]. Militant contre la vaccination (alors perçue par un certain nombre de scientifiques et d'intellectuels comme potentiellement dangereuse) et le tabac[1], il défend l'idée d'une république allemande et la coopération entre peuples européens[3]. À cet effet, il crée notamment une langue auxiliaire internationale, le panroman ou universal[1], qui ne connaîtra toutefois pas le succès. Il meurt en 1965 à Munich[4].

RéférencesModifier

  1. a b et c (de) « Heinrich Molenaar - Österreichische Nationalbibliothek », sur www.onb.ac.at (consulté le 5 mai 2020)
  2. a et b (en) Roger Chickering, Imperial Germany and a World Without War: The Peace Movement and German Society, 1892-1914, Princeton University Press, (ISBN 978-1-4008-6773-8, lire en ligne)
  3. a b et c Laurent Fedi, « De Paris à Vienne. Quelques jalons », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, no 35,‎ , p. 9–36 (ISSN 1254-5740, DOI 10.4000/cps.1201, lire en ligne, consulté le 5 mai 2020)
  4. David Labreure, « MOLENAAR Heinrich », sur cths.fr, (consulté le 31 juillet 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier