Ouvrir le menu principal

Hazem el-Beblawi

économiste et homme politique égyptien

Hazem el-Beblawi
حازم الببلاوي
Illustration.
Hazem el-Beblawi en 2012.
Fonctions
Premier ministre égyptien

(7 mois et 20 jours)
Président Adli Mansour (provisoire)
Gouvernement el-Beblawi
Coalition Indépendant
Soutien : Néo-WafdKarama
Parti de l'Égypte
Prédécesseur Hicham Qandil
Successeur Ibrahim Mahlab
Vice-Premier ministre

(4 mois et 16 jours)
Premier ministre Essam Charaf
Gouvernement Charaf II
Prédécesseur Samir Radwan
Successeur Momtaz Saïd
Ministre des Finances

(4 mois et 16 jours)
Premier ministre Essam Charaf
Gouvernement Charaf II
Prédécesseur Samir Radwan
Successeur Momtaz Saïd
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Le Caire (Égypte)
Nationalité égyptienne
Parti politique Parti social-démocrate égyptien
Diplômé de université du Caire
université de Grenoble
université Paris-1 Panthéon-Sorbonne
Profession économiste

Hazem el-Beblawi
Premiers ministres égyptiens

Hazem el-Beblawi (en arabe : حازم الببلاوي), né le au Caire, est un homme d'État égyptien, Premier ministre du 9 juillet 2013 au 1er mars 2014.

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Hazem el-Beblawi étudie le droit à l'université du Caire, puis poursuit ses études en France. Diplômé de l'université de Grenoble, il obtient en 1964 un doctorat de l'université Panthéon-Sorbonne[1],[2].

Carrière professionnelleModifier

À son retour en Égypte, il enseigne à l'université d'Alexandrie. Il travaille pour la banque industrielle du Koweït, puis pour la Banque égyptienne pour le développement à l'export, dont il est nommé directeur général[1]. Hazem el-Beblawi poursuit une carrière dans des institutions économiques en Égypte comme à l'étranger. Entre 1995 et 2000, il travaille à la Commission économique et sociale pour l'Asie occidentale de l'organisation des Nations unies (ONU), avant de devenir conseiller du Fonds monétaire arabe de 2001 à 2011[1],[2].

L'économiste contribue à définir la notion d'État rentier[2].

Carrière politiqueModifier

Hazem el-Beblawi fait partie des fondateurs du Parti social-démocrate égyptien, créé en 2011[1],[2]. Après la révolution égyptienne de 2011, il est nommé vice-Premier ministre et ministre des Finances dans le 2e gouvernement dirigé par Essam Charaf, qui entre en fonction le 21 juillet[3],[4]. Il remet sa démission dès le mois d'octobre pour protester après la mort de manifestants coptes lors d'affrontements avec l'armée, et quitte effectivement ses fonctions avec l'installation d'un nouveau gouvernement le 7 décembre suivant[1].

Le , il est nommé Premier ministre par les autorités issues du coup d'État militaire du 3 juillet contre le président Mohamed Morsi[1],[5]. En février 2014, il annonce la démission de son gouvernement[6],[7].

DistinctionsModifier

Hazem el-Beblawi est chevalier de la Légion d'honneur. Au Liban, il est fait grand officier dans l'Ordre national du Cèdre[4].

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Patrick Werr, Pascal Liétout, Bertrand Boucey, « Egypte-Beblaoui, un économiste doté de réseaux dans le Golfe », Reuters,
  2. a b c et d Pierre Prier, « Égypte : Beblawi, un premier ministre censé rassurer les Occidentaux », Le Figaro,
  3. (en) Matt Bradley, « Egypt Premier Known as Free-Market Champion », The Wall Street Journal,
  4. a et b (en) Marwa Hussein, Salma El-Wardani, « Hazem Beblawi: Hard on Mubarak's regime, soft on businessmen », Al-Ahram,
  5. Benjamin Barthe, « L'économiste Hazem Beblawi nommé premier ministre en Egypte », Le Monde,
  6. (en) Kareem Fahim, Mayy El Sheikh, « Government and Premier of Egypt Quit in Abrupt Move », The New York Times,
  7. Asma Alsharif, Yasmine Saleh, Jean-Philippe Lefief, « Le gouvernement égyptien démissionne », Reuters,

Liens externesModifier