Gouvernement Charaf II

Gouvernement Essam Charaf II

Égypte

Description de l'image defaut.svg.
Premier ministre Essam Charaf
Formation
Fin
Durée 4 mois et 1 jour
Composition initiale
Drapeau de l'Égypte

Le gouvernement Essam Charaf II est le deuxième gouvernement dirigé par le Premier ministre Essam Charaf entre juillet et .

FormationModifier

Au moment de la révolution égyptienne de 2011, Hosni Moubarak nomme peu avant sa démission un nouveau gouvernement autour d'Ahmed Chafik, mais sous la pression populaire qui exigeait le départ de tous les ministres liés à Moubarak, l'armée annonce le la nomination d'un nouveau Premier ministre, Essam Charaf, ancien ministre des Transports de 2002 à 2005 qui avait fait partie des manifestations de la place Tahrir[1]. Le suivant, un remaniement a lieu après de nombreuses critiques contre des ministres accusés d'être partisan de l' « ancien régime ». Le , le nouveau gouvernement entre en fonction. Néanmoins deux ministres ayant travaillé sous Moubarak, Fayza Aboul Naga à la Coopération internationale et Hassan Younis à l'Énergie demeurent, alors que le ministre de l'intérieur Mansour el-Issaoui défendant le rôle de la police pendant la révolution, et celui de la justice Mohamed Abdoul Aziz el-Gendi gardent leur portefeuille. Le gouvernement peut cependant organiser le procès d'Hosni Moubarak dès le .

DémissionModifier

Après de violentes confrontations entre l'armée et des manifestants sur la place Tahrir fin novembre, qui se soldent par 42 morts et accentuent la défiance des révolutionnaires envers l'appareil de l'armée, Essam Charaf présente sa démission, qui ne sera officielle que le [2], après la tenue de la première étape des élections législatives le .

L'armée, qui assume la réalité du pouvoir depuis la chute de Moubarak, forme alors un « gouvernement de salut national », malgré les doutes de la population et de la classe politique.

CompositionModifier

Premier ministreModifier

Vice-Premier ministreModifier

MinistresModifier

Ministres
Portefeuille Nom
Ministre des Affaires étrangères Mohamed Kamel Amr
Ministre de l'Intérieur Mansour el-Issaoui
Ministre de la Justice Mohamed Abdoul Aziz el-Gendi
Ministre des Affaires sociales
Ministre des Finances Hazem el-Beblaoui
Coopération internationale et planification Fayza Abouelnaga
Ministre de l'Agriculture Salah Al-Sayed Youssef Farag
Aviation civile Loutfy Moustafa Kamal Mohamed Taoufik
Ministre des Transports Atef Abdel Hamid
Communications et information Mohamed Abdel Qader Mohamed Salim
Logement Mohamed Fathi el-Baradei
Industrie militaire Sayed Abdou Moustafa Mechaal
Commerce et industrie interne Samir Youssef Ali El-Sayyad
Solidarité sociale Gouda Abdel Khalek El-Sayed Mohamed
Développement local Mohsen El-Nomani Mohamed Hafez
Environnement Maged George Elias Ghattas
Santé et population Amr Mohamed Helmy
Énergie Younis Hassan
Tourisme Mounir Fakhry Abdel Nour
Culture Emad Badr El-Din Mahmoud Abou Ghazy
Ministre de l'Éducation Ahmed Gamal El-Din Moussa
Ministre de la recherche scientifique Ahmed Gamal El-Din MoussaAmr Ezzat Salama
Main d'œuvre et Migrations Ahmed Hassan el-Boraei
Ressource en Eau et Irrigation Hussein al-Atfy
Affaires antiques (ministère supprimé)
Pétrole Mohamed Abdalla Mohamed Abdel Menim Ghorab
Affaires religieuses Abdallah al-Husseini

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier