Haymon de Corbeil

Haymon de Corbeil (ou Aymond ou Haimon ou Aimon), mort le , est le premier comte de Corbeil connu[1],[2].

Haymon de Corbeil
Fonction
Comte
Biographie
Décès

BiographieModifier

 
Le gisant du comte Haymon de Corbeil dans la Cathédrale Saint-Spire de Corbeil-Essonnes.

D'origine normande, Haymon est le fils d'Osmon (ou Osmond) le Danois, tuteur du duc Richard Ier de Normandie qu'il aida à se libérer de Louis d'Outremer.

En 946, Haymon reçoit du duc Hugues le Grand le comté de Corbeil et la seigneurie de Gournay-sur-Marne à l'occasion de son mariage avec Élisabeth Le Riche, dite Élisabeth de Melun, fille de Lisiard Le Riche seigneur de Sceaux-du-Gâtinais et parente d'Hedwige, la femme d'Hugues le Grand et la mère d'Hugues Capet[3].

En 950, le comte Haymon fait construire à Corbeil la collégiale Saint-Spire pour accueillir les reliques de l'évêque Saint Exupère, le premier évêque de Bayeux dont le nom fut par la suite déformé en « saint Spire »[4].

Haymon meurt le au tour d'un pèlerinage à Rome. Son épouse Élisabeth fait ramener son corps et l'inhume dans la collégiale. Après la mort d'Haymon, Élisabeth se remarie avec Bouchard Ier de Vendôme qui devient le deuxième comte de Corbeil[5].

DescendanceModifier

De son mariage avec Élisabeth Le Riche, Haymon a pour enfants[1],[3],[5] :

  • Thibaut, qui devient moine de Cormery, puis abbé de Saint-Maur-des-Fossés ;
  • Aubert, père de Germaine de Corbeil, épouse de Mauger (ou Maugis) comte de Corbeil et fils de Richard Ier de Normandie[Note 1] ;
  • Maurice[Note 1].

Les comtes de Corbeil

Osmond le Danois
 
 
 
Haymond 
comte de Corbeil
(† 957)
 
 
 
Élisabeth Le Riche
de Vendôme
 
 
 
 
 
 
 
 
Bouchard 1er le Vénérable 
comte de Corbeil
(† 1007)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Thibaut
de Corbeil
 
 
 
Aubert
de Corbeil
 
 
Renaud II 
de Vendôme
 
Élisabeth
de Vendôme
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mauger de Normandie 
comte de Corbeil
(~963 † 1040)
 
 
 
Germaine
comtesse de Corbeil
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume 
comte de Corbeil
(~998 † après 1067)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Renaud 
comte de Corbeil
(~1020)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alix (Adélaïde)
(de Crécy)
comtesse de Corbeil
 
 
 
Bouchard II  
(de Montmorency)
comte de Corbeil
(† 1073)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Eudes 
comte de Corbeil
(† 1112)
 
Alix (Adélaïde)
comtesse de Corbeil
 
 
 
Érard III du Puiset
(† 1099)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues III du Puiset 
comte de Corbeil
(† 1132)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Georges Michel, Corbeil-Essonnes : des origines à la fusion, Paris, Le Livre d'histoire, coll. « monographie des villes et villages de France », (1re éd. 1976), 202 p. (ISBN 978-2-7586-0445-7).  

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Selon les ouvrages, tels que La Vie de Bouchard ou L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques, Germaine est présentée comme soit la fille d'Haymon soit comme celle de Maurice ; de même, Aubert est présenté comme le fils de Maurice. Il semblerait en fait qu'Aubert et Maurice sont la même personne.

RéférencesModifier

  1. a et b Georges Michel, Corbeil-Essonnes : des origines à la fusion, Paris, Le Livre d'histoire, coll. « monographie des villes et villages de France », (1re éd. 1976), 202 p. (ISBN 978-2-7586-0445-7), p. 19.
  2. L'Abbé Lebeuf, Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, t. IV, Paris, Librairie de Féchoz et Letouzey, (lire en ligne), p. 269 et pages suivantes.
  3. a et b François Clément, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques, et autres anciens monuments depios la naissance de Notre-Seigneur, t. II, Paris, Alexandre Jombert Jeune, (lire en ligne), p. 640.
  4. « Cathédrale Saint-Spire, Histoire et visite », livret de présentation de la cathédrale, paroisse Saint-Spire, Corbeil-Essonnes.
  5. a et b Eudes de Saint-Maur, « La vie de Bouchard le Vénérable : Comte de Vendôme, de Corbeil, de Melun et de Paris (Xe et XIe siècles) », sur le site de la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois.