Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haroun.
Haroun
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Haroun est un humoriste français.

Sommaire

BiographieModifier

Haroun grandit en région parisienne, à Bures-sur-Yvette[1] dans l'Essonne. Féru de danse hip-hop et d'improvisation[2], il suit des études dans une école de commerce. Après un tour du monde et la création d'une entreprise tournée vers la formation en entreprise au travers de l'improvisation théâtrale[3], il aborde le théâtre, en premier lieu via un programme franco-allemand culturel en 2007.

ThéâtreModifier

Il écrit un one man show en parallèle de ses études : le spectacle Vous les humains. En 2013[4] il obtient un prix d'écriture et prix d'interprétation aux Scènes du Souffleur avec Tous complices, ainsi que d'un prix "Coup de cœur" de La Boîte à rire.

En janvier 2013, il joue pour la première fois son spectacle Tous complices à Toulouse, dans le seul théâtre de la ville qui, à cette époque, accepte de lui ouvrir ses portes, le Théâtre de Poche de Didier Albert. Celui-ci le remarque et lui permettra de jouer à plusieurs reprises dans son théâtre jusqu'en 2015, avant qu'il ne décide de tenter sa chance à Paris.

Le 14 avril 2017, il remplit le théâtre du Gymnase Marie-Bell pour un spectacle spécial élections présidentielles 2017, 3 dates uniques à guichet fermé, écrit en 2 mois, qui est également retransmis en direct sur Facebook, une grande première dans le spectacle d'humour. Ce spectacle, posté aussi dans la foulée sur YouTube, dépasse actuellement les 4,5 millions de vues.

En mai 2018, il écrit en parallèle de son spectacle joué actuellement au théâtre Le République, un show sur la thématique d'internet et des nouvelles technologies, qui ne sera joué que trois fois les 17, 18 et 19 mai[5] et retransmis en live sur son site onrigolebien.com. Il rend ce show immédiatement accessible en replay sur ce même site en proposant un chapeau numérique à tout spectateur souhaitant soutenir cette démarche artistique[6].

Télévision et cinémaModifier

En 2015, il décide de tenter sa chance à Paris[7]. Il fait notamment un passage remarqué au Jamel Comedy Club[8].

En novembre 2016, il lance sa série « Haroun casse la télé » qui détourne des interviews politiques en s’incrustant dans des émissions. Cette prouesse technique fait parler de l'humoriste dans les médias.[9]

En mai 2017[10], Thierry Ardisson annonce le recrutement du jeune humoriste dans sa nouvelle émission hebdomadaire Les Terriens du dimanche débutant en septembre 2017[11], collaboration qui se révèlera de courte durée (Haroun y met fin dès début 2018, estimant dévalorisantes certaines coupes au montage[12]).

En mai 2017, il crée le concept « Ta blague » qui consiste à demander à son public le thème qu'il souhaite voir abordé dans des vidéos qu'il poste sur Youtube.

En juillet 2017, Haroun lance la tournée des Barbeuks en France et en Belgique suite à son spectacle sur les élections et va à la rencontre de son public en jouant directement chez lui, celui-ci le recevant pour un barbecue.

Il apparaît dans le film La Finale (2018)[13].

Type d'humourModifier

Son humour est décrit comme noir, pince-sans-rire et absurde[2],[8]. Parmi ses références humoristiques, Pierre Desproges, les Inconnus, les Nuls, Coluche, Stewart Lee (en). Pour ce qui est de ses contemporains francophones, il apprécie tout particulièrement Blanche Gardin et le Comte de Bouderbala[14].

En janvier 2017, il fait ses débuts au théâtre Le République. Le 4 février, il passe sur France 2 en première partie de soirée mais les répliques les plus caustiques de son sketch ne sont pas diffusées[15],[16].

RéférencesModifier

  1. Interview d'Ardisson dans l'émission Salut les Terriens, 1er mars 2017
  2. a et b « Haroun envisage le stand-up comme une “arme de réflexion massive” », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 20 février 2017)
  3. "Rencontre avec Haroun, le nouveau sniper du stand-up français" par Maxime de Abreu, Les Inrocks, 1er mars 2017.
  4. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/les-sables-dolonne-85100/tous-complices-dharoun-la-boite-rire-681359
  5. « HAROUN - INTERNET ETC. - Théâtre de l'Atelier | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 6 juin 2018)
  6. Le Tube, « Haroun : La force tranquille - Le Tube du 16/06 – CANAL+ », (consulté le 25 juin 2018)
  7. « Haroun, nouveau complice pour rire de nos lâchetés », sur Scènes de rire, (consulté le 20 février 2017)
  8. a et b « Haroun, l'art du décryptage par l'absurde », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 février 2017)
  9. GQ, « L'humoriste Haroun se paye Marine Le Pen », GQ,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2018)
  10. Pierre Dezeraud, « "Les Terriens du dimanche" : Haroun rejoint la nouvelle émission de Thierry Ardisson », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2017)
  11. Émilie Geffray, « Salut les Terriens ! : Thierry Ardisson finalise son équipe pour la version dominicale », lefigaro.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2017)
  12. Émission On n'est pas couché du 25 mars 2018
  13. AlloCine, « Casting de La Finale » (consulté le 25 juin 2018)
  14. Quentin Girard, « Haroun rire et raison » (consulté le 11 septembre 2018)
  15. Maxime de Abreu, « Haroun censuré par France 2: l'humoriste réagit sur sa page Facebook », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2017)
  16. « Haroun coupé chez Drucker : “Je ne parle pas de censure, j'exprime juste une frustration” », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2017)