Harald Wolf

homme politique allemand

Harald Wolf
Illustration.
Harald Wolf
Fonctions
Sénateur pour l'Économie, la Technologie et les Femmes de Berlin
Ministre-président Klaus Wowereit
Prédécesseur Lui-même (Économie)
Thomas Flierl (Technologie)
Successeur Sybille von Obernitz (Économie)
Dilek Kolat (Femmes)
Bourgmestre
Ministre-président Klaus Wowereit
Prédécesseur Gregor Gysi
Successeur Frank Henkel
Sénateur pour l'Économie, le Travail et les Femmes
Ministre-président Klaus Wowereit
Prédécesseur Gregor Gysi
Successeur Lui-même (Économie)
Heidi Knake-Werner (Travail)
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Offenbach-sur-le-Main,
RFA
Parti politique Les Verts (1986-1990)
PDS (1999-2007)
Die Linke (depuis 2007)
Profession Dactylo
Chercheur
Journaliste

Harald Wolf

Harald Wolf, né le à Offenbach-sur-le-Main, est un homme politique allemand membre de Die Linke.

Ancien membre des Verts, il est élu, en tant qu'indépendant, député régional à la Chambre des députés de Berlin en 1991, après avoir brièvement siégé à l'assemblée du quartier de Berlin-Kreuzberg. Il prend quatre ans plus tard la présidence du groupe du Parti du socialisme démocratique (PDS), auquel il finira par adhérer. En 2002, il est nommé bourgmestre et sénateur pour l'Économie de Berlin dans la coalition rouge-rouge de Klaus Wowereit, un poste où il se voit reconduit en 2006. Il quitte le gouvernement en 2011 avec la formation d'une grande coalition.

Éléments personnelsModifier

Formation et carrièreModifier

Il passe son Abitur en 1975 à Hanau, puis entre à l'université de la Ruhr à Bochum afin d'y suivre des études supérieures de philosophie et de sciences sociales, qu'il abandonne au bout de deux ans pour suivre des études supérieures de sciences politiques à l'université libre de Berlin, dont il ressort diplômé en 1981.

Il commence aussitôt à travailler comme dactylo au sein de diverses entreprises berlinoises, puis quitte Berlin-Ouest pour Hambourg, où il obtient un poste d'assistant scientifique à l'Institut de recherches sociales en 1983. Il renonce à cet emploi quatre ans plus tard, et devient finalement journaliste indépendant en 1988.

Vie privéeModifier

Divorcé, il vit avec sa nouvelle compagne, Claudia Falk, à Berlin-Friedrichshain, et parle couramment anglais et espagnol. Son frère, Udo Wolf, préside depuis 2009 le groupe Die Linke à la Abgeordnetenhaus de Berlin.

Parcours politiqueModifier

Carrière militanteModifier

En 1986, il adhère à la Liste alternative pour la démocratie et la protection de l'environnement, dite « Liste alternative » (AL), qui constituait alors la fédération des Verts à Berlin-Ouest, intègre l'année suivante le comité directeur fédéral des Verts, qu'il quitte en 1988 pour devenir membre de celui de l'AL pendant deux ans.

Il finit par quitter le parti en , et reste indépendant jusqu'en , lorsqu'il décide de rejoindre le Parti du socialisme démocratique (PDS). Lorsque celui-ci se transforme en Die Linke au mois de , il en reste membre.

Dans les assembléesModifier

Après avoir brièvement siégé, au cours de l'année 1988, à l'assemblée du quartier de Berlin-Kreuzberg, il est élu en 1991 député à la Abgeordnetenhaus de Berlin, désormais réunifiée. Il siège au sein du groupe du PDS, dont il prend la présidence en 1995 sans être toutefois membre du parti. Il démissionne de son mandat en .

Sénateur pour l'Économie de BerlinModifier

Le , Harald Wolf est choisi pour succéder à Gregor Gysi comme bourgmestre et sénateur pour l'Économie, le Travail et les Femmes de Berlin, dans la coalition rouge-rouge du social-démocrate Klaus Wowereit, dont il devient ainsi l'adjoint.

La coalition ayant remporté les élections de 2006, il est confirmé dans ses fonctions le 23 novembre suivant, mais perd ses compétences sur le travail au profit de celles sur la technologie. À la formation du sénat Wowereit IV, le , il quitte ses fonctions.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :